Le Syndicat des salariés de la Régie de gestion des matières résiduelles de Manicouagan a signé sa toute première convention collective ce mardi. Le contrat de travail est d’une durée de cinq ans et sera en vigueur jusqu’au 13 septembre 2023.

« La syndicalisation a amélioré les conditions de travail pour les travailleurs. Nous avons eu des augmentations salariales moyennes de 2,1 % par année, sans oublier une grille salariale qui assure un salaire minimum de 15 $ de l’heure pour les étudiants. Nous avons aussi bonifié le régime d’épargne retraite », d’expliquer Charlaine Sirois, conseillère syndicale au SCFP.

Les négociations se sont déroulées avec beaucoup de respect, de part et d’autre de la table de négociation, ce qui a permis d’arriver à une bonne entente pour ce premier contrat de travail.

« Un contrat qui prend en compte non seulement les besoins de la Régie, mais aussi des salariés. Nous avions tous gardé à l’esprit que de bonnes conditions de travail contribuent à une bonne santé économique dans notre région », de conclure Charlaine Sirois.

Le syndicat représente 18 travailleurs qui œuvrent en administration, aux opérations et au magasin. Ils ont rejoint le SCFP en août 2018.