Grève Port de Montreal strikeUn nouveau conflit de travail se dessine dans le secteur du transport maritime à Montréal, cette fois chez MtlLINK. L’entreprise offre des services de logistique portuaire et de transbordement de conteneurs au Port de Montréal.

« Nous nous préparons pour une grève qui sera déclenchée le 2 avril 2019. Malheureusement, MtlLINK offre des conditions salariales qui sont très en dessous du marché en comparaison avec le reste des compagnies. C’est insultant, surtout que MtlLINK appartient à Logistec Arrimage inc., une multinationale de l’exploitation de terminaux maritimes très profitable », de dénoncer Jean-Pierre Proulx, conseiller syndical du SCFP

En effet, MtlLINK offre des salaires qui débutent à 16 $ l’heure avec des augmentations salariales de 1 % pendant sept ans.

« C’est carrément en bas de l’inflation. L’employeur veut non seulement ne pas offrir une rémunération juste, mais en plus il veut appauvrir nos membres! », d’ajouter ce dernier.

« De plus, l’employeur demande le pouvoir de changer l’horaire à son gré et veut que dorénavant les travailleurs rentrent les fins de semaine. En ce moment, tous les horaires sont du lundi au vendredi. C’est impossible de concilier le travail et la vie personnelle dans de telles circonstances », de conclure le conseiller syndical. 

Les 21 membres du Syndicat des travailleurs de MtlLINK (SCFP 5376) ont voté à 100 % pour des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève le 23 février dernier.