Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Dans le sillage de la décision prise hier soir par les conseillers scolaires du Upper Canada District School Board (UCDSB) et de laquelle découle l’adoption d’un budget qui réduira l’aide essentielle aux enfants ayant des besoins spéciaux, les travailleurs de l’éducation, représentés par la section locale 5678 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), ont promis d’examiner toutes les possibilités qui s’offrent à eux pour préserver les services qu’ils fournissent.

Dans un vote de sept contre trois, les conseillers scolaires ont défait une motion qui leur aurait accordé du temps pour évaluer les conséquences advenant des compressions budgétaires de 5,5 millions $ et de trouver d’autres façons de s’attaquer au déficit. Ils ont plutôt choisi de mettre en œuvre des réductions impitoyables qui nuisent aux enfants vulnérables et qui font des écoles des endroits plus sales et moins sécuritaires pour les élèves.

 « Les conseillers scolaires ont agi de façon irresponsable », a déclaré Sue Hanson, présidente de la section locale 5678 du SCFP. « Ils n’avaient pas à procéder à ces réductions d’un seul coup. Ce n’est que le début d’un plan de trois ans. Les conseillers scolaires auraient pu et auraient dû géré le processus correctement et éviter de nuire aux enfants et aux services essentiels sur lesquels les communautés se fient », a-t-elle ajouté en exprimant son choc et sa consternation suite à la décision des conseillers scolaires.

Mme Hanson a souligné qu’il n’y avait eu ni consultation avec les travailleurs de première ligne sur les répercussions des coupures, ni une évaluation d’impact que les effets des compressions auront sur les enfants ayant des besoins spéciaux.

Avant la tenue de la réunion d’hier soir, le SCFP 5678 avait envoyé une lettre ouverte aux conseillers scolaires les exhortant à ne pas prendre de décision autour des coupures sans en connaître les ramifications, y compris une éventuelle violation aux conventions collectives que le syndicat a récemment intervenu avec le UCDSB, la province et le Conseil des associations de conseillers scolaires (CACS).

Renseignements :

Sue Hanson
Présidente du SCFP 5678
 613-330-4665

Mary Unan
Services des communications du SCFP
 647-390-9839