Two men standing on stage in front of a Canadian flag holding an awardL’Association of Municipalities of Ontario a remis un prix aux employées et employés municipaux lors de la première journée de son congrès annuel, le 15 août, à Ottawa. Ce prix souligne leurs « services remarquables aux collectivités ontariennes pendant la pandémie ». Fred Hahn, président du SCFP-Ontario, a accepté ce prix au nom des 80 000 travailleuses et travailleurs municipaux représentés par son syndicat.   

Les membres municipaux du SCFP offrent une vaste gamme de services : entretien des routes, traitement de l’eau potable et des eaux usées, installation et réparation des feux de circulation, entretien des parcs et des installations récréatives, collecte des ordures et recyclage, prise en charge des personnes âgées et handicapées dans les établissements de soins de longue durée, services paramédicaux, sociaux, de bibliothèque et de santé publique, et tâches administratives et techniques.   

« Ces gens ont joué des rôles importants pour permettre à la société de traverser la pandémie, a expliqué M. Hahn. Ils ont fait preuve d’un engagement indéfectible envers leurs concitoyens, leurs concitoyennes et l’intérêt public. Ils ont fait de nombreux sacrifices, qu’il s’agisse de quarts prolongés, de travail de fin de semaine ou selon un horaire irrégulier, sans parler de l’annulation de vacances et du manque de temps passé en famille. »  

Fred Hahn a remercié les travailleuses et travailleurs municipaux d’avoir accepté de nouvelles fonctions pour le bien de la communauté, plusieurs ayant été temporairement réaffectés à d’autres tâches. Par exemple, ils ont été nombreux à donner un coup de main aux efforts de vaccination contre la COVID.   

Bien que de nombreuses sections locales du SCFP aient connu un cycle de négociations contractuelles difficile pendant la COVID-19, M. Hahn affirme que la pandémie a fait la preuve que syndicats et employeurs peuvent travailler ensemble au maintien et à l’amélioration des services qui bénéficient directement à la population ontarienne.   

Plus tôt dans la pandémie, lAMO et le SCFP ont demandé ensemble aux ordres supérieurs de gouvernement de compenser la perte de revenus des municipalités résultant de la COVID-19.   

Fred Hahn a exhorté les municipalités à recourir à cette approche collaborative à l’avenir. Faisant référence aux effets dévastateurs de l’inflation qui touchent de nombreuses personnes de la classe ouvrière, y compris la main-d’œuvre municipale, le président du SCFP-Ontario a réclamé des investissements dans les services publics qui rendent la collectivité plus forte, plus saine et plus résiliente.   

« Nous devons inverser des décennies d’austérité dans le secteur public, austérité qui a creusé les inégalités de revenus et qui a mis en place les conditions de conflits sociaux, a-t-il dit. Il faut inverser cette tendance pour bâtir des cantons et des villes où chacun a la possibilité de prospérer et de s’épanouir. C’est possible. Il suffit d’investir dans de bons emplois dans le secteur public. Ces investissements se traduisent par des services de haute qualité. »