Le syndicat qui représente les employés des soins à domicile de l’Autorité régionale de la santé de Winnipeg, du Southern Health-Santé Sud et de l’Autorité sanitaire régionale du Nord a envoyé aujourd’hui une lettre à Cameron Friesen, ministre de la Santé, Aînés et Vie active pour le Manitoba, pour lui demander de fournir immédiatement aux employés des soins à domicile des équipements de protection individuelle (ÉPP), conformément à la directive du 4 avril de Soins communs, et que des congés de maladie entièrement payés leur soient versés pour la durée de la pandémie de la COVID-19.

« Nous sommes heureux que le gouvernement et les autorités sanitaires écoutent le SCFP concernant la nécessité de fournir des ÉPP aux employés des soins à domicile. Cependant, nous sommes préoccupés par le fait que ces employés devront continuer à travailler sans ÉPP adapté pendant une semaine ou plus », a déclaré Debbie Boissonneault, présidente du SCFP 204, qui représente les employés des soins à domicile de l’Autorité régionale de la santé de Winnipeg. « Pour la sécurité des employés des soins à domicile et de leurs clients, les nouvelles directives sur les ÉPP doivent être appliquées aujourd’hui. »

Le 1er avril 2020, tous les employés des établissements de santé ont reçu l’ordre de porter un masque, des lunettes de protection, une blouse et des gants de protection lorsqu’ils fournissent des soins directs aux patients. Cette directive n’a pas été fournie aux employés qui travaillent dans la communauté, comme les employés des soins à domicile.

Le 4 avril 2020, de nouvelles directives ont été fournies par Soins communs qui incluaient les employés des soins à domicile dans cet ordre, mais, en raison de problèmes d’approvisionnement et de distribution, certains employés de la santé, dont les employés des soins à domicile, pouvaient ne pas avoir accès à un équipement de protection individuelle adapté jusqu’à la semaine du 13 avril 2020.

« L’absence d’ÉPP pour les employés des soins à domicile est encore une autre indignité qu’ils doivent supporter de la part d’un système de santé et d’un gouvernement qui continuent à les traiter comme des citoyens de deuxième classe », a déclaré Christine Lussier, présidente du SCFP 8600, qui représente les employés des soins à domicile de l’Autorité sanitaire régionale du Nord. « Le manque d’accès aux équipements de protection personnelle ne doit pas être un autre fardeau imposé aux employés des soins à domicile. »

Contrairement à tous les autres employés du secteur de la santé publique de la province, les employés des soins à domicile n’ont pas droit à des congés de maladie entièrement payés, à des prestations de soins de santé complémentaires, à des prestations d’invalidité de longue durée, à un régime de retraite à prestations déterminées, ni à tous les autres avantages sociaux normalement offerts aux employés de la santé publique du Manitoba.

« Toute interaction entre un employé des soins à domicile et un client sans l’utilisation d’un équipement de protection personnelle adéquat est un risque inutile pour la santé et la sécurité de l’employé et du client », a déclaré Darrin Cook, président du SCFP 4270, qui représente les employés des soins à domicile de Southern Health-Santé Sud. « Une attente de neuf jours est trop longue pour leur sécurité. Les employés des soins à domicile et leurs clients ont besoin d’un ÉPP aujourd’hui. »