Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

​Le syndicat des employés du soutien académique à l’Université du Manitoba, section locale 3909 du SCFP, fait équipe avec les autres syndicats et les associations étudiantes du campus pour combattre les compressions qu’impose l’administration aux départements et au personnel.

L’Université du Manitoba a déjà mis en branle un projet de réduction de 4 pour cent du budget de chaque département. Ce sont les programmes et le personnel de soutien qui subissent l’essentiel de ces compressions; on a déjà rayé plus de 26 postes syndiqués de l’AESES.

Le 1er avril, des centaines d’étudiants et d’employés ont manifesté à l’extérieur de la salle du conseil, avant de défiler à travers le campus pour réclamer l’annulation immédiate des compressions et le financement adéquat des programmes et des emplois.

« Nous ne sommes pas les seuls à nous inquiéter », a affirmé Jennifer Black, vice-présidente (unité 1) du SCFP 3909. Mme Black a souligné qu’il fallait faire preuve de solidarité envers les étudiants québécois qui défilent dans les rues pour s’opposer à la hausse des frais de scolarité, ainsi qu’envers les employés universitaires ontariens qui ont débrayé pour mettre fin à la pauvreté des leurs et à la précarité d’emploi. « Aujourd’hui, a-t-elle ajouté, nous ajoutons notre énergie collective à cette vague en vue de repousser les dangereuses compressions budgétaires que propose notre université. »

La section locale 3909 du SCFP représente environ 1 500 employés de soutien académique à l’Université du Manitoba.

Pour en savoir plus, visitez le site 3909.cupe.ca.