Le nouveau contrat de six ans comprend des augmentations de salaire annuelles tout en préservant les prestations de retraite

Les membres de la section locale 1816 du SCFP ont ratifié une nouvelle convention collective avec la Croix Bleue du Pacifique (CBP) qui comprend des augmentations de salaire annuelles, le maintien des prestations de retraite et la mise en place d’une fiducie de santé et de mieux-être qui sera géré par un comité mixte syndical patronal.

Le contrat de six ans, qui a été ratifié lors d’une réunion syndicale hier soir, prévoit notamment des augmentations de salaire de 1,5 % pour la première année (avec effet rétroactif), de 1,75 % pour la deuxième année, et de 2 % pour chacune des quatre dernières années.

Le contrat est assorti d’une entente de retour au travail qui confirme le retour au travail des 600 employés de la CBP lundi prochain (18 septembre). Le piquetage devant le bureau de la CBP de Burnaby prendra fin aujourd’hui.

« Le combat a été long et difficile pour cette convention collective, mais nous sommes très heureux du résultat. Nous estimons que la nouvelle entente règle les principales préoccupations que nous avions soulevées. Donc, nous n’avons pas hésité à la remettre aux membres », a déclaré Beth Miller, présidente de la section locale 1816 du SCFP.

« Nous savons que les détenteurs de régimes de la CBP ont été gravement incommodés par ce conflit. Nous tenons à les remercier pour leur patience ces derniers mois et nous tenons à les assurer que nous ferons de notre mieux pour ramener les niveaux de service à la normale dès que possible. Nous voulons aussi remercier tous ceux et celles qui nous ont soutenus pendant ce conflit de travail. »