Éric Bergeron, conseiller syndical au SCFP. Photo archives SCFP / Claude RousselLes préposés aux bénéficiaires (PAB) du CHSLD de Sutton sonnent l’alarme : presque la moitié des postes de PAB sont à pourvoir dans l’établissement. Ils craignent pour la santé et la sécurité des usagers.

« En effet, sur 62 postes de PAB, 30 sont vacants et ne trouvent pas preneur. La situation se détériore de jour en jour, car les employés qui demeurent au travail malgré tout sont épuisés. Il faut se réveiller avant qu’il y ait un accident regrettable », de dénoncer Éric Bergeron, conseiller syndical au SCFP.

Les salariés demandent une rencontre urgente avec la ministre de la Santé, Danielle McCann, et la députée de Brome-Missisquoi, Isabelle Charest, pour discuter des problèmes particuliers au CHSLD de Sutton et leur proposer des solutions à court et à moyen terme.

« La pénurie de main-d’œuvre touche presque l’ensemble des installations du réseau de la santé, mais il faut écouter les intervenants les plus proches des milieux de travail, car ils connaissent mieux que quiconque les problèmes et sont bien placés pour trouver les solutions », d’ajouter Éric Bergeron.

Les PAB du CHSLD de Sutton sont membres de la section locale 4475 du SCFP, laquelle représente plus de 5000 employés de la catégorie 2 du CIUSSS de l’Estrie – CHUS. La catégorie 2 regroupe le personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métiers. Ces membres du SCFP comptent pour environ 30 % de l’ensemble du personnel du CIUSSS de l’Estrie – CHUS.