Le 21 mars 1960 à Sharpeville, en Afrique du Sud, des policiers ont ouvert le feu sur une manifestation pacifique contre la « Loi sur les laissez-passer » de l’apartheid. Ils ont tué 69 manifestants et en ont blessé 180. L’Assemblée générale des Nations Unies a par la suite fait du 21 mars la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale en demandant à la communauté internationale de commémorer cette tragédie et d’œuvrer collectivement afin de confronter le racisme et la discrimination partout où on les trouve.

Pour le SCFP, le 21 mars est l’occasion de se souvenir des luttes et des difficultés que vivent les personnes racialisées et les peuples autochtones. Il est important de célébrer le fait que nos membres issus de ces communautés font de la lutte au racisme une priorité importante de leur syndicat. Leur implication renforce notre mouvement en lui apportant des idées nouvelles et des points de vue différents. Cela amène une énergie nouvelle pour les luttes des travailleurs.

Cette énergie, nous en avons besoin pour contrecarrer l’essor des politiques d’exclusion mises de l’avant par des chefs d’État comme le président américain Donald Trump, notamment ses politiques sur la construction de murs et de déportations. Il faut susciter la solidarité, plus que jamais, dans le sillage de l’attaque terroriste à la mosquée de Québec en janvier dernier, où six hommes musulmans ont perdu la vie.

C’est dans ce contexte général que le SCFP réitère son appel au gouvernement fédéral à suspendre l’Entente canado-américaine sur les pays tiers sûrs, qui oblige le demandeur de statut de réfugié à faire sa demande dans le premier pays sûr où il pose les pieds. Les États-Unis ne peuvent plus être considérés comme un « pays tiers sûr ». Nous demandons aussi au gouvernement fédéral de respecter ses obligations en vertu des traités avec les peuples autochtones et son engagement à établir de réelles relations de nation à nation avec eux. Enfin, nous exhortons le fédéral à s’attaquer sérieusement au racisme sous toutes ses formes, incluant le racisme envers les Noirs et l’islamophobie.

Nous encourageons tous les membres du SCFP à renouveler leur engagement envers l’égalité et la liberté pour tous.

Même si le 21 mars est une journée de commémoration spéciale, le SCFP croit qu’il faut renouveler son engagement à éliminer le racisme et la discrimination tous les jours. Voici comment participer à ce mouvement de changement.

Agissez :

•      Négociez l’ajout à votre convention collective d’une clause d’équité en matière d’emploi, pour que votre milieu de travail reflète la diversité de votre collectivité. Nous sommes sur le point de publier un nouveau guide sur la négociation de l’équité en matière d’emploi. Ce guide s’ajoutera à notre collection de ressources pour la négociation de l’égalité.

•      Participez à un atelier syndical sur les pratiques de lutte au racisme ou encore sur le harcèlement, la discrimination ou l’intimidation. Invitez quelqu’un à parler de lutte au racisme à votre prochaine assemblée syndicale.

•      Intervenez : informez-vous sur les manières d’intervenir pour contester les gestes racistes et soutenir la personne ou le groupe ciblé. Dénoncez les gestes racistes (blagues, commentaires déplacés, insultes, graffitis).

•      Contestez les politiques et pratiques racistes ou discriminatoires en usage dans votre lieu de travail.

•      Remettez en question vos propres préjugés ; sont-ils influencés par la discrimination ?

•      Devenez un allié, quelqu’un qui soutient activement les groupes racialisés qui vivent des difficultés. Cette alliance facilite la consolidation des liens interpersonnels au travail.

Informez-vous :

•      Lisez le rapport final de la Commission de vérité et réconciliation. Que pouvez-vous faire pour soutenir ses appels à l’action ?

•      Parcourez le rapport préliminaire du Groupe de travail d’experts des Nations Unies sur les personnes d’ascendance africaine, qui s’est penché sur le racisme systémique auquel sont confrontées les personnes d’ascendance africaine au Canada.

Aidez-nous à faire connaître nos outils disponibles en ligne au http://scfp.ca/egalite-raciale, dont notre brochure antiracisme La diversité, notre force.