Nadia Aristyl« Rejoindre et inclure nos membres des communautés en quête d’équité rend le SCFP plus fort. Au Canada, la main-d’œuvre est de plus en plus diversifiée. Il est essentiel d’élargir la diversité de nos effectifs pour accroître notre pouvoir en tant que syndicat. » - Nadia Aristyl, coprésidente du comité national arc-en-ciel du SCFP

Le SCFP est le plus grand syndicat du Canada. Nous représentons des milliers de travailleuses et travailleurs dans des dizaines de secteurs dans toutes les régions du pays. Cependant, le nombre croissant de nos membres ne reflète pas nécessairement la diversité croissante des communautés que nous servons.

Syndiquer des travailleuses et travailleurs non syndiqués est au cœur du mandat du SCFP, et nous devons viser à ce que les nouveaux membres que nous recrutons reflètent la diversité de nos communautés. Afin d’accroître le nombre de nos membres et notre force en tant que syndicat, nos efforts de syndicalisation doivent être adaptés aux besoins des travailleuses et travailleurs noirs, autochtones et racisés. 

C’est pourquoi le cinquième objectif de la nouvelle Stratégie de lutte contre le racisme du SCFP est d’intégrer la lutte contre le racisme à nos efforts visant à accueillir plus de travailleuses et de travailleurs non syndiqués dans notre syndicat.

Nous devons consacrer davantage de ressources à la formation des membres noirs, autochtones et racisés comme membres organisateurs. Cela permettra d’encourager plus de nouveaux membres à s’engager dans le mouvement syndical.

De nombreux employé(e)s noirs, autochtones et racisés dans nos lieux de travail ont des emplois précaires, comme des postes à temps partiel, occasionnels ou temporaires.  Nous devons profiter des négociations pour nous assurer que ces personnes profitent de la protection offerte par nos conventions collectives.

Ce ne sont là que quelques-unes des mesures que nous pouvons prendre pour intégrer la lutte contre le racisme à nos efforts visant à offrir les protections et les avantages de la syndicalisation à plus de travailleuses et travailleurs, en particulier aux employé(e)s noirs, autochtones et racisés.

D’ici au congrès national de novembre, demandez-vous comment vous et votre section locale pouvez intégrer les pratiques de lutte contre le racisme dans vos efforts de recrutement.

Il s’agit du cinquième article d’une série de dix qui décrivent les objectifs de la Stratégie de lutte contre le racisme du SCFP. Lisez la série complète ici.