Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Selon le syndicat qui représente les brigadiers scolaires de la municipalité régionale de Halifax (HRM), la Police régionale de Halifax (HRP) a procédé à un deuxième examen des huit corridors scolaires où on a éliminé la présence d’un brigadier en juin.

Le syndicat a reçu une copie du rapport cette semaine. Il y est écrit « qu’il n’est pas nécessaire, à ce stade, de remettre du personnel à ces endroits ».

« La réduction du nombre de brigadiers scolaires continue de nous inquiéter beaucoup, affirme Marianne Welsh, conseillère nationale du SCFP. C’est maintenant aux parents d’assumer la responsabilité d’un service qu’offrait la municipalité auparavant. Oui, plusieurs parents accompagnent leur enfant, particulièrement ceux du primaire, en début d’année, mais on ne peut pas supposer que cela durera toute l’année. Les parents devraient demander à la Police régionale de Halifax à qui cette responsabilité doit incomber. »

La HRP n’a pas consulté les 150 membres de la section locale 4814 du SCFP.

« Cette semaine, nous publions une pub dans les journaux pour faire connaître notre message à la population, dans l’espoir de ramener un peu de bon sens dans ce dossier, explique la présidente du SCFP 4814, Glenna Casavechia. On ne peut pas mettre un prix sur la sécurité des enfants. »