Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

TORONTO – Le premier sommet sur les politiques en matière de services de garde en Ontario, qui aura lieu ce soir et demain à l’Université Ryerson, rassemble des personnalités en vue pour une vaste gamme de discussions sur l’impact des récents changements dans les services de garde en Ontario et sur les possibilités de faire progresser la garde d’enfants sur le plan politique provincial.

Le forum qui incite à la réflexion a été organisé par la Coalition ontarienne pour de meilleurs services éducatifs à l’enfance (COMSÉE) et le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) de l’Ontario. Il a été co-organisé par l’Association Early Childhood Educators Ontario; Child Care Resource and Research Unit; et School of Early Childhood Studies de l’Université Ryerson.

Jim Stanford, économiste, et Susan Prentice, sociologue militante, donneront le coup d’envoi du sommet avec la séance de vendredi soir, intitulée « Un système de garde d’enfants pour l’Ontario : Pourquoi nous en avons les moyens et comment le bâtir ».

Parmi les autres participants universitaires, militants et leaders de la communauté, mentionnons Martha Friendly, directrice exécutive de Childcare Resource and Research Unit; Kate Bezanson, professeure agrégée de la faculté de sociologie de l’Université Brock; Donna Lero, professeure de relations familiales et de nutrition appliquée de l’Université de Guelph; Rachel Langford, directrice et professeure agrégée de la School of Early Childhood Studies; et Bernice Cipparrone-McLeod, directrice exécutive du Centre Atkinson, de l’Ontario Institute for Studies in Education de l’Université de Toronto.

« Nous sommes ravies de tenir ce sommet à un moment aussi critique pour la garde d’enfants dans notre province et dans notre pays », a déclaré Carolyn Ferns, coordonnatrice des politiques publiques et des relations gouvernementales pour la COMSÉE.

« Cet enjeu reçoit enfin l’attention qu’il mérite en tant que facteur déterminant de l’égalité, de l’éducation et de notre économie. Nous prévoyons que cet événement permettra de définir de nombreux aspects essentiels du débat en cours et les stratégies dont nous aurons besoin si nous voulons fournir des services de garde de qualité à un prix abordable en Ontario. »

Le forum qui durera toute la journée de samedi abordera des sujets comme :

  • Qu’est-ce que l’Ontario peut apprendre des exemples des autres gouvernements provinciaux et internationaux?
  • Un examen détaillé des programmes de services de garde des partis fédéraux et en quoi ils se comparent à la vision de Child Care 2020.
  • Comment bâtir un système de garde d’enfants abordable et de qualité pour les familles de l’Ontario.

Pour plus de renseignements, communiquez avec :

Mary Unan
Communications du SCFP
 647-390-9839