Le SCFP 728, qui représente plus de 4 000 travailleurs du district scolaire de Surrey, a conclu une entente de principe au terme d’une séance de négociation marathon qui s’est terminée à 4 heures aujourd’hui.

La présidente du SCFP 728, Marcey Campbell, a félicité l’équipe de négociation pour son dévouement et son travail acharné depuis le début du mois de mars, moment où les négociations ont commencé. Elle souligne l’ouverture de chaque séance avec une reconnaissance du territoire des Premières Nations comme un aspect positif des négociations, tout comme la mise à jour du texte de la convention collective pour le rendre non genré.

« Je suis honorée du travail acharné et des longues heures consacrées par notre comité, dit-elle. Le professionnalisme et la créativité de ses membres ont permis de parvenir à un règlement sans concession. »  

« Je suis très fier des gains que nous avons pu réaliser pour nos membres, tout particulièrement pour ceux à statut précaire », ajoute Randy Anderson-Fennell, président du comité de négociation du SCFP 728.

L’accord-cadre provincial (ACP) dans le secteur scolaire a été approuvé par le Conseil des Présidents des sections locales scolaires en septembre. Il fait partie de l’entente de principe. L’accord actuel arrive à échéance le 30 juin 2019. Une fois ratifié par les sections locales du SCFP et les districts scolaires, l’accord provincial sera en vigueur du 1er juillet 2019 au 30 juin 2022.

Les détails de l’entente de principe ne seront disponibles qu’après sa ratification par toutes les parties, ce qui devrait se faire d’ici la fin du mois de juin.

Le SCFP 728 représente plus de 4 000 travailleurs de soutien au district scolaire n° 36, le plus gros de la Colombie-Britannique et celui qui connaît la plus forte croissance. Ses membres sont aides-éducateurs, chauffeurs d’autobus, employés de bureau, concierges, préposés à l’entretien et ouvriers spécialisés.