L’Association des pilotes de ligne internationale (ALPA), le SCFP et Unifor lancent une campagne publique pour demander au gouvernement du Canada le rapatriement immédiat des cinq Canadiens qui ont été illégalement emprisonnés en République dominicaine après avoir signalé un crime dans lequel ils n’étaient pas impliqués.

Depuis plus de 40 jours, un équipage d’avion canadien, dont deux membres du SCFP, un membre de l’ALPA et un membre d’Unifor, sont arbitrairement détenus, menacés et poursuivis en justice après avoir découvert 200 kilos de stupéfiants et signalé l’incident à la police.

« Il est tout à fait inacceptable que nos membres soient jetés en prison pour avoir fait leur travail et signalé consciencieusement un crime, a déclaré le capitaine Tim Perry, président d’ALPA Canada. Nous demandons instamment au gouvernement du Canada de prendre des mesures sérieuses et d’aider à ramener notre équipage au pays. »

Ensemble, les trois syndicats représentent plus de 90 000 travailleuses et travailleurs dans le secteur du transport aérien. Collectivement, les syndicats mettent en garde tous les voyageurs et employés contre les risques de voyager en République dominicaine.

« Le gouvernement canadien doit faire tout en son pouvoir pour ramener sain et sauf au pays l’équipage de Pivot Airlines, a indiqué Scott Doherty, adjoint exécutif au président national d’Unifor. Le membre de notre syndicat est un travailleur à temps partiel qui a eu la malchance de se retrouver dans une situation dangereuse après avoir découvert et signalé la présence de drogues illégales à bord de l’avion. Notre syndicat se joint à sa famille et à ses amis pour exprimer des inquiétudes quant à sa sécurité. Le gouvernement fédéral doit intervenir immédiatement. »

Bien qu’il n’existe aucune preuve les reliant au crime, le procureur de la République dominicaine cherche actuellement à détenir les 5 Canadiens en prison jusqu’à 12 mois pendant l’enquête.

« Nous sommes profondément préoccupés par le sort de nos membres et de l’ensemble de l’équipage, qui sont retenus en captivité dans des conditions extrêmement difficiles, a précisé Wesley Lesosky, président de la division aérienne du SCFP. La vie de ces Canadiens est en danger en République dominicaine. Notre gouvernement doit intervenir. »

L’ALPA, le SCFP et Unifor invitent leurs membres à se joindre à cet appel à l’action en communiquant avec la ministre des Affaires étrangères et en l’exhortant à demander la libération immédiate et sécuritaire de l’équipage.

Pour participer à la campagne

À propos d’Unifor

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 315 000 travailleuses et travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et travailleuses et leurs droits. Il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

À propos du SCFP

Le Syndicat canadien de la fonction publique est le plus grand syndicat au Canada : il compte plus de 700 000 membres à la grandeur du pays, dont 15 000 dans le secteur aérien.

À propos de l’ALPA

L’ALPA représente plus de 62 000 pilotes de 38 transporteurs aériens américains et canadiens, ce qui en fait le plus grand syndicat de pilotes de ligne au monde. L’ALPA fournit trois services essentiels à ses membres : la représentation, la défense des intérêts, ainsi que la sûreté et la sécurité du transport aérien et l’assistance aux pilotes de ligne. Grâce à une évaluation impartiale et factuelle des questions de sûreté et de sécurité du transport aérien, l’ALPA veille à ce que l’industrie aérienne demeure sûre. Elle représente les points de vue des pilotes auprès des décideurs, dont le Parlement et les agences fédérales, et les groupes de pilotes de l’ALPA ont négocié des centaines de contrats avec les transporteurs aériens.