Pierre Ducasse | Service des communications du SCFP

Depuis de nombreuses années, le travail précaire augmente dans les campus des universités et collèges du pays. Un nombre croissant de personnes employées dans le secteur de l’éducation postsecondaire – celles et ceux qui enseignent aux étudiants, qui leur servent à manger, qui assurent, entre autres, le nettoyage et l’entretien et qui offrent des services de bureau – occupent désormais des emplois précaires.

Les travailleurs académiques et le personnel de soutien tiennent passionnément à offrir une éducation et des services de grande qualité aux étudiants, mais il leur faut des conditions de travail équitables et acceptables. Le travail précaire nuit doublement à l’éducation postsecondaire : il est mauvais pour les travailleurs et il réduit la qualité de l’éducation offerte aux étudiants.

Le SCFP riposte. La campagne Emplois de qualité, Éducation de qualité, Avenir de qualité proposera des assemblées publiques dans les campus de tout le pays afin de sensibiliser les gens au travail précaire et de partager les stratégies et les récits de résistance et d’action des travailleurs.

Pour en savoir plus : scfp.ca/emplois-de-qualite-education-de-qualite