Une différence marquée dans les salaires versés aux employé(e)s d’une même entreprise est à l’origine d’un vote de grève de 96 % des préposé(e)s à l’accueil et aux services alimentaires au Donald Gordon Hotel and Conference Centre de l’Université Queen’s. 

Les membres du SCFP 229 ont voté la semaine dernière pour doter leur équipe de négociation d’un solide mandat de grève alors que les négociations se poursuivent avec leur employeur, Aramark Canada. 

Aramark est le sous-traitant pour les services de restauration et d’accueil à l’Université Queen’s. L’entreprise paie ses préposé(e)s aux services alimentaires au Queen’s Donald Gordon Centre beaucoup moins l’heure qu’elle ne paie leurs homologues sur les campus de Queen’s, dans certains cas, jusqu’à 6 $ de moins l’heure, même s’ils et elles font exactement le même travail. 

« La simple notion d’équité veut qu’Aramark offre les mêmes taux et échelles de rémunération à tous(toutes) ses préposé(e)s aux services alimentaires à Queen’s, peu importe où ils et elles travaillent », a déclaré Sherri Ferris, présidente du SCFP 229. 

« Aramark est une entreprise qui vaut des milliards de dollars. Ses contrats avec Queen’s valent des millions. Aramark peut se permettre d’être équitable ». 

Les plongeurs et plongeuses à l’emploi d’Aramark et travaillant sur l’un des campus de Queen’s gagnent 21,36 $ de l’heure, tandis que leurs collègues faisant le même travail au Donald Gordon Centre gagnent 15,42 $. 

Le SCFP a proposé un échéancier raisonnable pour la mise en œuvre de l’équité salariale. « Mais, Aramark refusent toujours. C’est pourquoi les travailleurs et travailleuses ont voté en si grand nombre en faveur de la grève », a déclaré Mme Ferris. 

Joe DeSousa, qui travaille au Donald Gordon Hotel and Conference Centre, soutient que l’équité salariale mettra fin au roulement de personnel du Centre, où Aramark éprouve des difficultés à recruter et à retenir du personnel. 

« L’équité pour les travailleurs et travailleuses créera les conditions qui nous permettront de fournir des services de haute qualité aux invité(e)s et aux client(e)s du Donald Gordon Centre », a-t-il déclaré. 

Au Donald Gordon Centre, Aramark emploie un effectif d’environ 35 personnes, soit beaucoup moins qu’avant la pandémie de COVID19. 

Le SCFP tient également l’Université Queen’s responsable en partie de la situation actuelle. 

« Queen’s affiche une stratégie sur son site Web qui parle de valeurs et d’intégration de l’Université dans la communauté de Kingston. Si elle prend cette vision au sérieux, elle devrait exiger de ses                 sous-traitants qu’ils offrent une équité de base et un salaire décent aux résident(e)s locaux qu’ils emploient. 

Les négociations entre le SCFP et Aramark reprendront le 17 août. Le vote de la semaine dernière en faveur de la grève rapproche les travailleurs et travailleuses du Donald Gordon Centre d’une grève légale si Aramark et le syndicat ne parviennent pas à conclure une nouvelle entente.