Le 18 septembre 2018, le médiateur-arbitre William Kaplan a rendu une sentence qui fixe la convention collective de plus de 3 000 travailleurs appartenant à l’unité de négociation des professionnels administratifs du secteur de la santé et œuvrant à la NSHA et à l’IWK.

Cette décision fait suite à une journée de médiation-arbitrage le 18 septembre dernier. Elle met un terme à une démarche entamée en octobre 2016.

Le Conseil des syndicats de la santé se compose du SCFP, du NSGEU, du NSNU et d’Unifor. La loi l’obligeait à ramener seize conventions collectives à deux, soit une pour l’IWK et une pour la NSHA.

La convention collective est assortie d’un terme de six ans, dont il reste environ deux ans.

Toutes les améliorations salariales que contient la nouvelle convention collective entrent en vigueur aujourd’hui à l’exception de celles pour lesquelles l’accord stipule une date différente. Par exemple, certaines augmentations de salaire sont rétroactives à 2016 et d’autres n’entreront en vigueur que plus tard.

Toutes les autres dispositions, y compris les changements normatifs, ne prendront effet que le 17 novembre 2018, sauf indication contraire dans la décision. Ceci est nécessaire pour permettre aux deux parties de se préparer à ces modifications. D’ici là, les conventions collectives de transition en vigueur depuis 2011 s’appliqueront.

Les primes de quart et de fin de semaine seront majorées de la même manière qu’on l’a fait pour l’unité de négociation en soins de santé.

Ceci conclut les négociations de l’unité des professionnels administratifs. Ce sera maintenant au tour des unités des services de soutien et des soins infirmiers de commencer à négocier.

On trouvera un sommaire de la sentence pour la NSHA ici.

On trouvera un sommaire de la sentence pour la l’IWK ici.