Partout au Canada, le mois d’octobre est le mois des bibliothèques, l’occasion de reconnaître le dévouement des employés de bibliothèque et de souligner l’importance des bibliothèques pour l’éducation, la recherche et l’alphabétisation.

Cette année, pour souligner le mois des bibliothèques, le SCFP-C.-B. proposera chaque semaine le portrait d’employés de bibliothèque issus de divers secteurs et régions de la province. Vous aurez l’occasion d’en apprendre un peu plus sur ces syndiqués et la passion qu’ils nourrissent pour les importants services qu’ils prodiguent.

Le SCFP représente plus de 4 500 syndiqués à l’œuvre dans les bibliothèques collégiales, universitaires, scolaires et publiques de la Colombie-Britannique. Ces personnes fournissent des services vitaux aux écoles, aux campus, ainsi qu’aux villes et villages. Le SCFP représente une vaste palette d’employés de bibliothèque : bibliothécaires, bibliotechniciens, employés de bureau, préposés au rangement des livres, techniciens en graphisme, préposés aux personnes ayant un handicap, informaticiens, préposés à l’entretien des bâtiments et chauffeurs.

« Les bibliothèques sont le pouls de nos communautés et de nos institutions, lance Karen Ranalletta, vice-présidente générale du SCFP-C.-B. et présidente de son comité des bibliothèques. Les membres du SCFP fournissent une vaste gamme de services en évolution constante, puisque le monde des bibliothèques est en pleine transformation. Qu’il s’agisse d’aider les étudiants des cycles supérieurs à ne pas se perdre dans les bases de données, de cataloguer des documents autochtones, d’enseigner aux personnes âgées à utiliser les réseaux sociaux, d’aider les Néo-Canadiens à s’intégrer ou d’animer les clubs de lecture pour enfants, ces syndiqués font tout. C’est un boulot aussi diversifié que les syndiqués qui l’accomplissent. Et l’apport de ces travailleurs à la société est inestimable, cela ne fait aucun doute. »

Le Comité des bibliothèques du SCFP-C.-B. s’est consacré à plusieurs projets cette année. Il a publié un rapport sur la santé et la sécurité au travail dans les bibliothèques qui présente les conditions de travail difficiles qui y règnent. En outre, il a mis à jour les listes de suggestions de lectures et de visionnements progressistes pour adultes et pour enfants qui peuvent servir aux sections locales.

« Le comité s’est démené pour encourager les sections locales à s’affilier à l’association des bibliothèques, la BC Library Association (BCLA), souligne Mme Ranalletta, ce qui a porté ses fruits. Au dernier congrès annuel de la BCLA, le SCFP était plus représenté que jamais. Il est essentiel que les membres du SCFP participent à la communauté élargie des bibliothèques. C’est pourquoi nous sommes ravis de constater que nos membres participent à la BCLA. »

Le SCFP national soulignera lui aussi le Mois des bibliothèques. D’ailleurs, il invite toutes les sections locales qui représentent des employés de bibliothèque à prendre part à une campagne de visibilité. Pour en savoir plus, consultez la page de cette campagne.

Nom : Denise Parks
Section locale : 402-02
Employeur : Bibliothèque publique de Surrey

Depuis quand travaillez-vous à la bibliothèque ? Depuis 1995.

Poste : Superviseure des prêts depuis 13 ans. (Avant cela, j’ai été aide-bibliothécaire aux prêts à temps partiel pendant deux ans et occasionnelle pendant six ans.)

Parlez-nous de ce que vous faites ou d’un service ou d’un programme novateur auquel vous participez :

Plusieurs entreprises et comptoirs de service moussent la transaction en libre-service, mais les bibliothèques de Surrey continuent d’offrir un service 100 pour cent « humain » pour ce qui est des prêts et des retours, de la gestion des comptes et des demandes de prêt, le tout avec un sourire accueillant à l’intention de tous les membres de la communauté.

Être membre du SCFP, qu’est-ce que ça représente pour vous ?

C’est travailler avec une équipe de militants qui s’efforcent constamment d’améliorer les conditions de travail de tous les travailleurs, pas uniquement de nos membres. Et savoir que ma voix sera entendue.

Nom : Inder Pannu
Section locale : 391
Employeur :  Bibliothèque publique de Vancouver

Depuis quand travaillez-vous à la bibliothèque ? Cela fait 23 ans.

Poste : Superviseur.

Parlez-nous de ce que vous faites ou d’un service ou d’un programme novateur auquel vous participez :

Parmi les programmes les plus novateurs de la Bibliothèque publique de Vancouver, mentionnons le poste de conteur autochtone en résidence. Cette personne fait la promotion de l’art du conte comme mode de partage de la culture et outil de mémoire collective.

Le conteur autochtone en résidence fait le pont entre la bibliothèque et les communautés autochtones. C’est un moyen de rendre hommage à la culture et aux traditions autochtones tout en rapprochant conteurs et auditeurs. Ce programme fait la promotion de la compréhension et de la communication interculturelles, autant pour les participants autochtones que non autochtones.

Créé en 2008, le programme de conteur autochtone en résidence de la Bibliothèque publique de Vancouver est le premier du genre en Colombie-Britannique et le deuxième à avoir vu le jour dans une bibliothèque publique canadienne.

Être membre du SCFP, qu’est-ce que ça représente pour vous ?

Être membre du SCFP, cela signifie que je fais partie de la collectivité et des communautés qui m’entourent.

Nom : Kelly Davison
Section locale : 2254
Employeur : Bibliothèque publique de Grand Forks et district

Depuis quand travaillez-vous à la bibliothèque ? Depuis quatre ans (à compter du 2 octobre).

Poste : Aide-bibliothécaire aux services de prêts.

Parlez-nous de ce que vous faites ou d’un service ou d’un programme novateur auquel vous participez :

Notre bibliothèque applique une politique « zéro amende » pour les retards, afin d’améliorer l’accès pour les usagers à faible revenu. J’aime travailler dans une bibliothèque accessible ainsi à tous.

Être membre du SCFP, qu’est-ce que ça représente pour vous ?

Être membre active du SCFP m’a permis d’apprendre beaucoup de choses sur les droits des travailleurs, de rencontrer des gens motivés à améliorer les conditions de travail et de prendre conscience des préoccupations que nous partageons. Le SCFP m’a donné les outils nécessaires pour m’aider moi-même, aider mes collègues et aider tout travailleur (syndiqué ou non) à prendre des décisions éclairées. Je serai toujours reconnaissance envers les syndiqués dévoués qui gardent le SCFP en bonne santé.