Croissance
économique

Avec la chute des prix du pétrole, la croissance économique du Canada devrait reculer. Selon les estimations, elle sera de deux pourcent en 2015 et d’environ 2,3 pourcent en 2016. Il s’agit d’une baisse par rapport aux prévisions antérieures.

Emploi

Malgré le déclin du secteur pétrolier, la croissance modérée de l’emploi devrait abaisser le taux de chômage. Il passera de 6,9 pourcent en 2014 à 6,7 pourcent en 2015 puis à 6,5 pourcent en 2016

Inflation

Avec la grande volatilité des prix du pétrole et du dollar canadien, il est difficile de prévoir l’inflation. Tous les experts s’entendent cependant pour dire qu’elle sera lente cette année, mais qu’elle reprendra de la vigueur l’année suivante. Les prévisions varient de 0,4 à 1,2 pourcent pour 2015 et de 2,2 à 2,9 pourcent pour 2016.

Salaires

Les principales conventions collectives du secteur public conclues en 2014 prévoyaient des augmentations du salaire de base d’à peine 1,5 pourcent en moyenne.C’est bien en deçà des 2,3 pourcent en moyenne prévus pour les travailleurs du secteur privé et bien inférieur à l’inflation.

Taux d’intérêt

La réduction surprise du taux directeur de la Banque du Canada plus tôt cette année signifie que les Canadiens profiteront de taux d’intérêt ultra faibles pour au moins une autre année. À l’inverse, les taux d’emprunt devraient augmenter aux États-Unis.