Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Plus tôt cette semaine, les 72 membres de la section locale 1 du SCFP ont ratifié une convention collective de quatre ans qui prévoit une augmentation de salaire de deux pour cent chaque année. Bien que l’employeur ait d’abord demandé d’importantes concessions, le comité a réussi à conclure une entente sans perte après trois semaines de négociation. Et cette entente intervient six semaines avant l’expiration de la convention actuelle.

Ces syndiqués viennent donc d’entériner leur deuxième contrat de travail depuis le rachat par Cogeco Services réseaux de leur division sous réglementation fédérale à Toronto Hydro Telecom. Ils effectuent du travail d’entrepôt et de bureau, de la sauvegarde de données et des installations techniques.
  

Le syndicat a aussi amélioré la représentation de ses membres, dont le nombre a augmenté considérablement depuis la signature de la première convention collective, il y a maintenant quatre ans. En outre, la section locale 1 a obtenu le droit de représenter les employés d’une éventuelle expansion à Barrie, ce que compte faire l’employeur.

Enfin, la section locale est allée à contre-courant de la tendance vers les régimes de retraite à cotisation déterminée : elle s’est entendue avec l’employeur pour considérer le transfert d’un tel régime vers le Régime de retraite multi-secteur (RRMS) exploité conjointement par le SCFP et l’Union internationale des employés des services (UIES).