Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Les agents de bord se battent contre les licenciements à Air Canada

Les membres du SCFP manifestent, ils distribuent des tracts, font de la publicité et lancent une campagne de courriels afin de dénoncer l’intention d’Air Canada d’éliminer des centaines d’emplois et de fermer les bases de Halifax et Winnipeg.

Le SCFP prépare aussi des manifestations qui auront lieu le lundi 28 juillet à midi, heure de Winnipeg, à Halifax, Montréal, Toronto, Winnipeg, Calgary et Vancouver.

Le 10 juillet, la direction d’Air Canada a avisé les agents de bord de Winnipeg et de Halifax qu’ils seraient mis à pied en novembre.

Ces licenciements toucheront 144 agents de bord SCFP à Winnipeg et 187 à Halifax.

Depuis ce temps, le syndicat a lancé une campagne de lutte contre ces compressions et fermetures.  Plus de 3 000 personnes ont déjà fait parvenir un courriel à leur député.  Vous pouvez le faire aussi en vous rendant sur le site : http://scfp.ca/action/respect-the-law.


Les syndicats de Colombie-Britannique contestent la Loi du bâillon électoral

Cette semaine, sept syndicats de Colombie-Britannique ont lancé une contestation judiciaire de la Loi provinciale de bâillon électoral, la Loi 42.

La loi – même si elle a été adoucie en réaction aux nombreuses critiques – va toujours beaucoup plus loin que toute autre loi dont l’objectif est de restreindre les commentaires politiques et d’empêcher les groupes de faire connaître leur opinion sur les enjeux électoraux.

«Les gouvernements démocratiques devraient protéger et défendre les droits des citoyens, pas les fouler aux pieds pour des intérêts politiques, a déclaré le président de la Fédération du travail de Colombie-Britannique, Jim Sinclair.  La Loi 42 est une tentative de Gordon Campbell de réduire les critiques au silence et de contrôler les ondes pendant les mois qui précéderont la prochaine élection. »


Paul Moist au cœur de l’action en Colombie

Paul Moist est en visite en Colombie cette semaine, en compagnie de trois autres dirigeants de syndicats du secteur public.  Ils y étudient la situation des droits de la personne chez le dernier partenaire en date du Canada dans une entente de libre-échange.

De ce voyage, Paul Moist dit : « Ce séjour en Colombie s’inscrit dans le travail que nous faisons en collaboration avec quatre autres syndicats du secteur des services publics (ISP), le syndicat mondial du secteur public auquel le SCFP est affilié et qui représente environ 20 millions de travailleurs des services publics de partout au monde ».

Pour des mises à jour et des images du voyage de Paul Moist, branchez-vous sur le blogue de Paul Moist (paulmoist.cupe.ca).  Pour consulter le site officiel de la tournée, rendez-vous sur notre page de Justice mondiale à scfp.ca/globaljustice.


Rock à Sturgeon Falls, Ontario, un spectacle pour les services publics

Plus de 4 000 personnes ont assisté aux prestations rock de Trooper et High Holy Days à Sturgeon Falls cette semaine, un concert gratuit offert par le SCFP-Ontario.

Appelé « Rock pour les services publics », l’événement était le premier d’une série de spectacles prévus dans plusieurs villes de la province afin de célébrer et souligner l’importance des services publics.

«C’est notre façon de remercier les gens pour leur soutien et leur dévouement dans la cause de la protection des services publics qui sont la pierre d’assise de collectivités fortes », dit le président du SCFP-Ontario, Sid Ryan.


Le SCFP veut connaître les détails de l’entente sur le commerce intérieur

Tous ceux et celles qui espéraient connaître les détails de l’entente sur la modification des règles du commerce intérieur, entente qui a été largement publicisée, sont repartis déçus.

Prenant la parole au nom des premiers ministres, le premier ministre Jean Charest a refusé d’en dire plus sur le mécanisme de résolution des conflits qui permettrait aux entreprises de poursuivre un gouvernement sous prétexte qu’il a adopté un règlement nuisible aux profits.

«En permettant aux entreprises privées de poursuivre un gouvernement, le tribunal administratif proposé par les premiers ministres nous prépare une entente antidémocratique.  Les Canadiens ne veulent de règles comparables à l’ALÉNA dans les ententes commerciales interprovinciales », a déclaré Paul Moist.


Le SCFP demande au premier ministre d’intervenir dans l’affaire Omar Khadr

Paul Moist a écrit à Stephen Harper cette semaine afin de lui suggérer d’intervenir pour la défense de Omar Khadr, un Canadien emprisonné à Guantanamo Bay.

Il existe des preuves de plus en plus reconnues à l’effet que Omar Khadr a été victime de torture et qu’il est privé de ses droits fondamentaux.

«Les droits de ce citoyen canadien sont clairement violés et s’il refuse d’agir et d’intervenir, notre gouvernement est alors complice de ces violations », dit le lettre.


Le SCFP-Colombie-Britannique réclame la maternelle universelle pour les enfants de trois à cinq ans

Le SCFP-Colombie-Britannique a dit au ministre provincial de l’Éducation cette semaine que la maternelle temps plein contribuerait à améliorer significativement la vie des parents et des enfants de Colombie-Britannique.

La présentation du syndicat était une réponse au document de consultation publié par le ministère sur l’apprentissage des jeunes enfants.

Voici quelques-unes des recommandations du syndicat :

• S’assurer que le programme est universel, gratuit et facultatif, que la province verse un financement plein et entier aux conseils scolaires pour la maternelle à temps plein et des services de garde conséquents (avant et après les heures de classe);
• S’assurer que les grandes entreprises du secteur des services de garde et les autres exploitants privés soient exclus du système;
• Faire en sorte que les salles de classe identifiées dans le cadre du programme soient transformées en lieux d’apprentissage orientés vers le jeu.


Journal de Québec: votre soutien est toujours nécessaire

La grève de plus d’an an au Journal de Québec est peut-être réglée, mais le syndicat doit maintenant faire face à une importante dette, résultat de ses efforts pour se porter à la défense des membres du SCFP.

Nous rappelons donc aux sections locales, divisions et conseils qui se sont engagés à verser de l’argent lors du Congrès national du SCFP 2007 et des Conférences des divisions provinciales de faire parvenir leur chèque au bureau du secrétaire-trésorier national.

De plus, le syndicat accepte toujours les dons.

 
:jvp/sepb 491