Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Mettez de côté le rapport Castonguay et soutenez l’assurance-maladie, dit le SCFP.

Un rapport commandé par le gouvernement québécois recommandant une privatisation radicale du système de santé a été publié cette semaine, au moment même où le gouvernement fédéral prouvait une fois de plus qu’il n’a aucune volonté de faire respecter ses propres lois en matière de santé publique.

Les recommandations du rapport Castonguay constituent une liste pour la privatisation des soins de santé.  Il s’agit notamment de laisser les médecins travailler au sein et à l’extérieur de l’assurance-maladie, d’imposer un plafond aux dépenses en santé, de laisser les entreprises à but lucratif gérer les hôpitaux et de favoriser l’émergence de plus d’assurance-santé privée. 

Le président national du SCFP, Paul Moist, a fait remarquer que la publication, plus tôt cette semaine, du rapport sur la Loi canadienne sur la santé ne mentionne pas les incursions significatives du Québec dans le domaine de la santé privée, pas plus d’ailleurs que celles de la Colombie-Britannique et d’autres provinces.

Le SCFP et d’autres partisans de notre système public de soins de santé ont lancé le mois dernier yourmedicarerights.ca.  Il s’agit d’un outil que les Canadiens peuvent utiliser pour faire respecter leurs droits prévus à l’assurance-maladie et pour faire pression sur les politiciens fédéraux afin qu’ils se portent à la défense de la Loi canadienne sur la santé.


Le ministre Flaherty doit renforcer les services publics par son budget

Paul Moist a remis au ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, une liste de priorités en vue de budget fédéral à venir : 

· créer un programme public et sans but lucratif d’apprentissage et de garde de jeunes enfants,
· proposer un plan à long terme et un financement suffisant pour l’élimination du déficit d’infrastructure des municipalités,
· cesser d’imposer la privatisation aux provinces et aux gouvernements locaux,
· prendre des mesures pour renforcer le système public de soins de santé,
· augmenter les transferts destinés à l’éducation postsecondaire,
· accorder aux écoles publiques une exemption de la TPS,
· jouer un rôle actif sur la scène nationale dans la formation, le développement des compétences, l’alphabétisation et le développement des marchés,
· améliorer les avantages sociaux et l’accès à l’assurance-emploi,
· accorder un financement adéquat aux Premières Nations pour les programmes de santé, de logement, d’eau, d’éducation et de développement économique,
· adopter des politiques de développement sectoriel pour venir en aide aux industries manufacturières et forestières en crise, 
· faire preuve de leadership dans le dossier des changements climatiques et
· lancer une stratégie nationale de réduction de la pauvreté, des inégalités et de l’insécurité.

Les revenus nécessaires au lancement de ces initiatives pourraient provenir de la lutte à l’évasion fiscale, de l’annulation des baisses de l’impôt des sociétés, de la hausse du taux d’imposition des revenus plus élevés, de l’imposition et de l’indexation des gains de capitaux, des revenus du carbone et du transfert d’un point de TPS aux municipalités, a dit M. Moist.


Bibliothèques de Victoria, la section locale 410 en lock-out

Le conseil d’administration des bibliothèques publiques de Victoria a imposé le lock-out à la section locale 410 du SCFP.

Les 286 travailleurs des bibliothèques étaient en position légale de déclencher la grève depuis le 7 septembre 2007, mais ils n’ont eu recours qu’à des grèves tournantes, des piquets d’information et divers autres moyens de pression créatifs.


Le SCFP-Colombie-Britannique met en ligne un site Web contre l’intimidation en milieu de travail

Le SCFP-Colombie-Britannique a lancé un site Web dont l’objectif est d’aider à la mise sur pied d’une campagne contre l’intimidation en milieu de travail.

La campagne du SCFP-Colombie-Britannique est un complément à la campagne de la station de radio CKNW, « L’intimidation s’arrête ici ».

CKNW demande aux gens de porter du rose le mercredi 27 février 2008 faisant ainsi référence aux étudiants d’une école secondaire de Nouvelle-Écosse qui avaient lancé une campagne pour que tous portent du rose en signe de soutien à un des leurs qui avait été victime d’intimidation, justement parce qu’il portait du rose.
Pour en savoir plus : http://www.cupe.bc.ca/stopbullying


Paul Moist prend la tête d’une manifestation de la section locale 855

Le 15 février, Paul Moist a pris la tête d’une énergique manifestation en soutien aux travailleurs municipaux en grève de la ville de Kawartha Lakes en Ontario.

M. Moist était accompagné par le président du SCFP-Ontario, Sid Ryan, le secrétaire-trésorier national du SCFP, Claude Généreux, le secrétaire-trésorier du SCFP-Ontario, Fred Hahn, la deuxième vice-présidente du SCFP-Ontario et membre du CEN,
Candace Rennick.

Pendant ce temps, les membres de la section locale 477 du SCFP faisaient parvenir un courriel au maire de Kawartha Lakes, Ric McGee, afin de lui signifier leur soutien à la section locale. 

Pour faire parvenir un message, rendez-vous sur le site :  scfp.ca/action/kawarthalakes


Mario Gervais se retire

Le SCFP-Québec tiendra un congrès spécial le 27 mars afin de trouver un remplaçant à Mario Gervais qui a récemment annoncé son départ à la retraite.

M. Gervais est un membre actif du SCFP depuis près de 20 ans, soit depuis qu’il a joint les rangs du syndicat à titre de membre de la section locale 957 du SCFP à Hydro Québec.


Le conflit au Journal de Québec passe le cap des 10 mois et aucun règlement n’est en vue

Les membres du SCFP à l’emploi du Journal de Québec ont entrepris le onzième mois de leur conflit avec Québecor et aucune séance de négociation n’est prévue.

Québecor tient toujours à avoir le beurre et l’argent du beurre, dit Denis Bolduc, porte-parole des 252 membres de trois sections locales SCFP qui publient leur propre journal, le Média Matin Québec, depuis le début du conflit en avril 2007.

M. Bolduc affirme que les syndicats envisagent maintenant une expansion du Média Matin Québec afin d’augmenter la pression sur Québecor et enfin obtenir une entente.


Erratum

Le SCFP représente les employés d’entrepôt, les professionnels et les techniciens de la Société des alcools du Québec, la SAQ.

Une erreur s’est glissée dans les informations publiées dans l’InfoXPress de la semaine dernière.


:te/sepb 491