Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Magog, le mercredi 30 mars 2005 Réunis en congrès à Magog pour toute la semaine, les quelque 65 délégués syndicaux du secteur universitaire du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ), ont adopté une résolution pour signifier leur soutien aux revendications étudiantes concernant le régime daide financière aux études.

La présidente du Conseil provincial du secteur universitaire (CPSU), Lucie Levasseur, rappelle qu’il y a un an, jour pour jour, que le gouvernement Charest a transformé 103 millions de bourses en prêts. « Nous nétions pas daccord avec cette décision lannée dernière, a-t-elle fait remarquer, et nous sommes de tout cur avec les étudiants et les étudiantes en grève qui tentent de récupérer ce que le gouvernement leur a pris. » La présidente du CPSU ajoute que la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et la Coalition de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CASSEE) peuvent compter sur lappui des membres du secteur universitaire du SCFP.

Le secteur universitaire du SCFP regroupe environ 9 000 membres dans les universités, principalement des employés de soutien, mais aussi des chargés de cours, des chargés dencadrement et des professionnels. Comptant au total près de 100 000 membres au Québec, le SCFP est présent dans plusieurs autres secteurs dactivités, comme la santé et les services sociaux, les municipalités, lhydroélectricité, les transports urbain et aérien, les communications, les sociétés dÉtat et organismes publics québécois. Il est aussi le plus important syndicat affilié de la FTQ.

Ce communiqué et dautres infos sur le site scfp.qc.ca

- 30 -

SOURCE : SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)