Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Plus daction dans le dossier de la charge de travail, des ressources pour aborder le problm0065 de la violence et de lintimidation au travail et des pn0061lits0020plus svres et mieux applique0073 dans le cadre de la Loi sur la sant 0065t la sc0075rit 0061u travail ce ne sont l 0071ue quelques-uns des enjeux en sant 0065t sc0075rit 0071ui ont t abords0020au congrs0020cette anne002e

Nous devons faire comprendre 006eos gouvernements que nous ne servons pas 0065ngraisser les entreprises et que nous ne sacrifierons pas notre vie, notre sant 0065t notre sc0075rit 0070our leur permettre de faire du profit , a soutenu un dlgu 0064u sud de lOntario. Un dlgu 0064u SEH a parl 0064u stress occasionn 0070ar la perte dun emploi aprs0020lautre et des dommages psychologiques croissants entrans par les compressions incessantes impose0073 dans sa province.

Cest particulir0065ment dur pour nous en C.-B. parce que nous avons un petit tyran comme premier ministre , a-t-il dit en parlant du libr0061l Gordon Campbell.

La collusion, la corruption et le crime dn006fncs0020

un forum tenu en soire002c Bob Sass, le pr0065 des trois droits sacrs0020de la sant 000d et de la sc0075rit 0028droit de refuser, droit de participer et droit de savoir), a dc0072it la collusion, la corruption et le crime qui rg006eent dans le processus de sant 0065t de sc0075rit 0061ujourdhui.

M. Sass t0061it directeur de la sant 0065t de la sc0075rit 0061u travail en Saskatchewan en 1971 dans le gouvernement no002ddm006fcrate dAllan Blakeney. Il a avou aux congressistes le rl00650020quil a jou 0064ans la lg0069timation de la preuve scientifique au dt0072iment de lexpr0069ence des travailleuses et travailleurs pour valider les problm0065s de sant 0065t de sc0075rit 0061u travail.

Il ny a pas de meilleur instrument que notre corps pour juger de la sant 0065t de la sc0075rit 0061u travail nos oreilles, notre nez, notre peau pour les conditions thermiques, nos yeux pour la poussir0065, et ainsi de suite. Nous sommes linstrument le plus fiable , a affirm 004d. Sass.

Il a expliqu 0071ue les t0075des et les normes scientifiques, cense0073 t0072e neutres et objectives, ont annihil 006eos moyens de connat0072e les risques et ont pris le pas sur les droits des travailleuses et des travailleurs. Les normes et les banques de donne0073, comme celles du Centre canadien dhygin0065 et de sc0075rit 0061u travail, sont base0073 sur des recherches commandite0073 par lindustrie, dont le rs0075ltat est prv0069sible , a confi 004d. Sass 006ca foule de prs0020de 200 militantes et militants.

Chaque comit 0064e rg006cementation en Amr0069que du Nord, a dit Bob Sass en parlant des anne0073 70 et du db0075t des anne0073 80, t0061it domin 0070ar les scientifiques de lindustrie. Certains nt0061ient mm0065 pas consultants, ils nt0061ient que des employs002e Beaucoup t0061ient prs0069dents de ces comits002e

(Maintenant) le processus est rendu si loin que ladministration Bush a retir 0064e ces organismes tous les scientifiques qui df0065ndaient lintrt public pour les remplacer par des personnes dont certaines ne possd0065nt mm0065 pas les compt0065nces voulues nomme0073 par les entreprises. Nous ne devons pas accepter ces recommandations en matir0065 dt0061blissement de normes , a-t-il affirm,0020soulignant que cette collusion t0061it carrm0065nt criminelle .

Aprs0020le discours de M. Sass, les congressistes ont parl 0064es expr0069ences vc0075es dans leurs diffr0065ntes sections locales.

Une travailleuse de la Saskatchewan a dit avoir remarqu 0071ue les procs002dverbaux des ru006eions des comits0020mixtes de sant 0065t de sc0075rit 0072essemblaient beaucoup 0073es listes de choses 0066aire et traitaient davantage de la rp0061ration des bouches dar0061tion que de ll0069mination des facteurs de stress.

Une question de dignit

Que pouvons-nous faire pour que les gens commencent 0063onsidr0065r la sant 0065t la sc0075rit 0061u travail comme une question de dignit 0070lutt00200071ue comme une question de maudites poigne0073 de porte ? a-t-elle demand.000d

Un autre intervenant, membre de la section locale 503 qui reprs0065nte les travailleuses et les travailleurs municipaux dOttawa, a racont 0075ne campagne mene0020avec succs0020par sa section locale pour obliger les entrepreneurs qui ne respectent pas les rg006ces 0072endre des comptes. La section locale a eu recours 0075ne camr0061 de vision nocturne pour recueillir des preuves qui ont ensuite t envoye0073 au ministre du Travail.

Je pense que nous devons apprendre 0064evenir plus activistes en matir0065 de sc0075rit.0020 Nous devons descendre dans les tranche0073, trouver des fao006es de responsabiliser les sous-traitants parce que ce sont eux qui font baisser les normes de sc0075rit 0061u travail. Ce sont eux qui viennent nous enlever nos emplois, a-t-il soutenu. Nous avons oblig 006ces sous-traitants 0072endre des comptes. Et, comme nous avons ru0073si 0066aire cela, plus de gens ont dn006fnc 0064es situations. Plus nous avons de succs002c plus les gens deviennent militants.

Doreen Meyer

Le stress et la charge de travail tuent nos membres

Au forum, pendant la pr0069ode de questions, les congressistes se sont dit trs0020inquiets des problm0065s causs0020par le stress et la charge de travail.

La charge de travail est notre plus grand casse-tt0065 006cheure actuelle, a affirm 0075n conseiller syndical et ancien membre du SCFP de Grand Prairie, en parlant du dl0065stage de responsabilits0020quil a constat 0064ans les foyers de soins infirmiers et les conseils scolaires. Ce problm0065 tue nos membres et les blessures qui surviennent passent inaperu0065s parce quelles ne sont pas, pour la plupart, des blessures physiques.

Une dlgue0020dAir Transat, dont ct0061it le premier congrs002c a parl 0064es changements survenus dans son milieu de travail depuis le 11 septembre et des inspecteurs qui refusent de faire respecter la loi en soutenant quelle ne peut pas sappliquer.

Il y a des gens qui viennent vous prendre 006ca gorge, a-t-elle dit au sujet de la violence croissante des passagers. Nous perdons des collg0075es de travail. Elles sont licencie0073, tombent malades, font des dp0072essions. Le travail les tue parce quelles finissent par se suicider. Nous avons perdu deux membres cette anne002e Cela prend les proportions dune crise.

Nous pensons au contraire que la loi devrait sappliquer , soutient le directeur du Service de sant 0065t de sc0075rit,0020Anthony Pizzino, qui a offert laide du Service et du Comit 006eational de sant 0065t de sc0075rit.000d

De nouvelles directives en matir0065 de sant 0065t de sc0075rit 0073ur le stress ont t prs0065nte0073 au forum, et des lignes directrices sur la surcharge de travail ont aussi t distribue0073 0074outes les sections locales du SCFP lautomne dernier. Produits par le Service, les deux documents sont des outils daction et offrent aux membres des fao006es concrt0065s daborder ces problm0065s croissants au travail.

Nous voulons trs0020certainement entendre parler des problm0065s dapplication de la loi, a dit M. Pizzino au membre. Personne ne vous fera taire.

Visitez scfp.ca pour consulter les documents Assez de surmenage : prendre des mesures contre les charges de travail excessives et Le stress au travail cest assez ! Sorganiser pour le changement, ou communiquez avec le Service national de sant 0065t de sc0075rit 0064u SCFP.