Le SCFP et le projet Blue Planet sont solidaires avec les travailleurs municipaux et les résidents de Nagpur et demandent que les services de distribution d’eau soient retournés au secteur public.

Cette réclamation fait suite aux preuves de l’échec du système d’eau privatisé de Nagpur. Le projet Blue Planet milite en faveur des droits de la personne à l’eau et aux réseaux d’assainissement à l’échelle mondiale. Les travailleurs municipaux de Nagpur sont membres du syndicat Nagpur Municipal Corporation Employees Union.

Le SCFP et le projet Blue Planet sont inquiets d’apprendre que les tarifs montent de façon abrupte et que les services s’avèrent insuffisants, malgré la situation en rose présentée par Veolia. Veolia est la société qui dirige le consortium privé exploitant les services d’eau et d’assainissement de Nagpur. L’expérience de Nagpur montre que le modèle privé fondé sur le profit est intrinsèquement injuste et non viable. Les citoyens de Nagpur méritent des services publics contrôlés de façon démocratique par le secteur public, qui accorde la priorité aux besoins des personnes.

Le SCFP et le projet Blue Planet se joignent au mouvement des alliés de coalition de l’eau, l’Internationale des services publics et Corporate Accountability International, et exigent que la Banque mondiale cesse de promouvoir la privatisation par l’entremise de ses mécanismes de financement et cesse de présenter la ville de Nagpur comme un modèle à suivre.