Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le SCFP et le Conseil des Canadiens réclament l’aide des partis politiques de la gauche européenne pour empêcher la ratification d’un accord commercial dangereux entre le Canada et l’Union européenne.

Dans une lettre ouverte, le président national du SCFP, Paul Moist, et la présidente nationale du Conseil des Canadiens, Maude Barlow, invitent les Socialistes, la Nouvelle Gauche européenne et les Verts à collaborer avec les Canadiens qui craignent l’Accord commercial et économique global.

« L’Europe réclame du changement à grands cris : plus de démocratie, d’égalité et de protection de l’environnement, les buts mêmes que vos partis tentent d’atteindre, écrivent Moist et Barlow. Or, ces buts sont inatteignables en paroles ou en lois s’il existe des accords commerciaux d’une telle envergure. Ignorer ces accords, c’est renier votre propre plateforme et vous soumettre aux exigences du un pour cent. »

M. Moist et Mme Barlow demandent aux partis de la gauche européenne d’œuvrer ensemble à mobiliser l’opposition à l’AÉCG.

« Les citoyens sont de plus en plus informés et judicieux, ajoutent-ils. Alors que nombre de partis de gauche se remettent en question, ces citoyens comptent sur votre ascendant visionnaire. Eux, comme nous, espèrent vous voir vous rallier, défendre l’Europe et défendre le reste du monde. »

Lire la lettre ouverte de Paul Moist et de Maude Barlow