Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

OTTAWA (Ontario) – L’éventualité que le Centre d’accès aux soins communautaires de Champlain (CASCC) retire des services de soins de santé à des milliers de patients de l’est de l’Ontario est en voie de devenir une réalité.

« Nous sommes extrêmement inquiets des répercussions que ces compressions auront sur les patients et leurs familles » explique Brian Madden, président de la section locale 503 du SCFP représentant 170 travailleurs du CASCC.

Le CASCC a revu ses critères d’évaluation des patients. Dorénavant, ceux-ci devront souffrir de conditions beaucoup plus aigües pour se prévaloir de la prestation de services de santé financés par l’état. La réévaluation systématique des patients se traduit par le retrait de services à leur disposition.

« Si une réévaluation entraîne un retrait de services en vertu de critères plus stricts, que se passe-t-il si l’état du patient se détériore par la suite? Les patients seront fort probablement inscrits sur une liste d’attente, compte tenu des contraintes financières imposées actuellement » a ajouté M. Madden.

L’outil de communication que la gestion du CASCC a distribué au personnel contient une directive visant à décourager les patients et leurs familles de communiquer avec leur député provincial, le RLISS qui supervise la répartition de l’argent consacré à la santé ou les médias et de les rediriger vers les gestionnaires du CASCC.

« Plutôt que de fournir aux patients des services de soins de santé publics qui devraient être accessibles à tous, on leur donne, ainsi qu’à leur famille, l’impression qu’ils devraient chercher d’autres sources de soins ou acheter les services dont ils ont besoin auprès des organismes de soins de santé privés » a conclu M. Madden.

Renseignements :
Jean-Marc Bézaire, représentant national du SCFP
613-293-8163 ou par courriel à jbezaire@cupe.ca