Ville de Saguenay LogoLes cols blancs de la Ville de Saguenay se sont réunis hier soir en assemblée générale afin de réitérer leur appui envers le comité de négociation. Plus que jamais, les membres sont mobilisés et entament dès aujourd’hui des moyens de pression pour faire entendre raison à l’employeur. Dorénavant, les syndiqué(e)s appliqueront leur convention collective à la lettre et refuseront toute demande d’heures supplémentaires, sauf si la situation est jugée essentielle. 

« C’est carrément une insulte de dire que nous sommes une dépense dans laquelle il faut couper. Qu’est-ce qu’une Ville si elle n’offre pas de services à sa population? Les membres du SCFP 2466 sont presque tous des citoyens et citoyennes de la Ville de Saguenay et ils se désolent de constater qu’elle va laisser un conflit de travail s’envenimer de la sorte. La tension monte et les moyens de pression aussi! », de déclarer Stéphanie Cloutier, présidente du SCFP 2466.

Les demandes de la Ville entraînent des reculs importants dans les conditions de travail des employé(e)s cols blancs. Certaines d’entre elles attaquent même des clauses qui font partie de la convention collective depuis plus de 20 ans. Déjà, plusieurs personnes salariées sont obligées de cumuler deux emplois afin de subvenir aux besoins de leur famille. Sabrer dans les conditions de travail est un affront terrible et la mairesse refuse de prendre tous les moyens nécessaires pour régler cette situation très difficile.

« Nous lui avons envoyé une lettre jeudi dernier et nous n’avons toujours pas reçu de réponse de sa part. De plus, ses représentants à la table n’arrêtent pas de dire qu’ils travaillent avec le mandat de l’administration précédente. Mais pour quelle raison Julie Dufour est-elle incapable de s’engager avec son propre mandat? », a demandé Claire Simard, conseillère syndicale du SCFP

Le syndicat a en main un mandat de grève depuis juin 2021.