Les huit employés cols blancs et cols bleus de la municipalité de Saint-Esprit, dans la région de Lanaudière, ont signé leur première convention collective.

Accréditée depuis octobre 2016, il aura fallu cinq séances de négociation dans un contexte plutôt tendu pour en arriver à un accord le 15 août 2017 entre le comité de négociation du nouveau syndicat et les représentants de la partie patronale. Par la suite, les employés ont entériné cette entente à 100 % le 7 septembre dernier.

D’une durée de cinq ans, cette convention collective prévoit des augmentations salariales variant entre 11,25 et 14 % selon l’Indice des prix à la consommation (IPC), et ce, pour toute la durée de la convention collective. La partie syndicale a également obtenu un rattrapage salarial pour certains postes, celui-ci se situant entre 8 et
23 % selon le cas.

En plus de préserver les acquis en ce qui a trait aux vacances, aux assurances, aux congés sociaux et de maladie, les syndiqués ont négocié la mise en place d’un REER collectif avec une cotisation de l’employeur s’établissant entre 2 et 3 % du salaire annuel, selon les années. L’introduction de la sécurité d’emploi pour toutes les personnes salariées régulières à l’emploi à la date de l’accréditation fait également partie des gains obtenus pour les membres.

« Malgré la suspension imposée par la Municipalité au président du syndicat, que nous déplorons toujours, nous avons tout de même poursuivi et conclu cette négociation. C’était un contexte difficile et regrettable, mais nous avons voulu protéger l’intérêt des employés n’en retardant pas l’obtention d’une nouvelle convention collective », de déclarer Maxime Valade, conseiller du SCFP.

Comptant près de 115 000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70 % de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit 32 240 membres. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, les communications, l’éducation, les universités, l’énergie, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que le secteur maritime. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.