Le Syndicat des employé.e.s du transport de valeurs et des salles de comptage de Garda (SNCF-SCFP 3812) a signé une nouvelle convention collective ce lundi pour une durée de six ans. L’entente leur octroie des augmentations salariales de 14 % pour la période de 2018 à 2024.

« Le syndicat a atteint les objectifs souhaités, notamment concernant les salaires et la pleine rétroactivité pour l’ensemble des employés ainsi que des ajustements importants à propos des horaires et des jours fériés. Nous nous sommes adaptés à la crise sanitaire et avons tenu des assemblées générales virtuelles, incluant un vote. L’entente a été acceptée à 73,5 % et ce haut taux d’approbation témoigne de l’excellent travail du comité de négociation », a déclaré Jocelyn Tremblay, conseiller syndical au SCFP et tuteur du SNCF-SCFP 3812.

En plus du maintien et même de l’amélioration de leur pouvoir d’achat, le syndicat est particulièrement fier d’avoir récupéré plusieurs acquis qu’ils avaient négociés après avoir rejeté une première entente de principe en avril 2019. Par la suite, les employé.e.s avaient voté à plus de 83 % pour exercer des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève générale illimitée.

« Cette mobilisation des salariés a permis de se faire écouter à la table de négociation. Ces personnes ont démontré à la direction qu’elles voulaient une entente juste et respectueuse à la hauteur des efforts déployés au quotidien pour l’entreprise », de conclure Marcin Kazmierczak, conseiller syndical au SCFP.  

Le SNCF-SCFP 3812 représente un peu plus de 1000 membres.