Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

TRURO – Le président du SCFP-Nouvelle-Écosse, Danny Cavanagh, passe la semaine à Ottawa pour se joindre à un groupe de partenaires syndicaux et communautaires qui feront pression sur les députés fédéraux à propos des récentes compressions à l’assurance-emploi (AE).

« Il y a une semaine à peine, rappelle M. Cavanagh, la ministre fédérale des Pêches Gail Shea annonçait des modifications au calcul de l’admissibilité des travailleurs dans ce qu’elle a appelé les régions les plus isolées de l’Î.-P.-É. Nous voyons en ce geste l’admission que les modifications à l’AE font mal aux collectivités un peu partout au pays, y compris en Nouvelle-Écosse. »

Les modifications originales à l’AE avaient été introduites dans le projet de loi C38, la tristement célèbre loi budgétaire omnibus d’avril 2012 qui imposait une vaste refonte de l’assurance-emploi sans aucune consultation ni débat.

« Devant ce qui semble être un recul de la part d’une ministre du cabinet Harper, conclut M. Cavanagh, nous espérons convaincre le fédéral de jeter toutes ces modifications mal avisées à la poubelle. »

Pour en savoir plus, contactez :

Danny Cavanagh 
Président du SCFP-N.-É.
 902-957-0822

John McCracken
Conseiller du SCFP en communications
 902-455-4180