Le gouvernement fédéral a présenté un budget 2014 décevant qui fait peu pour les emplois, les services publics et la croissance économique. Fallait-il nécessairement qu’il en soit ainsi? Bien sûr que non.

L’Alternative budgétaire 2014 du Centre canadien des politiques alternatives (CCPA) a été élaborée par des syndicaux, des groupes environnementaux et des organisations de la société civile, dont le SCFP. Le document donne une idée de ce à quoi aurait pu ressembler le budget fédéral s’il avait été établi en pensant aux gens plutôt qu’aux profits des entreprises.

Voici quelques suggestions contenues dans l’Alternative budgétaire 2014:

  • créer des services de garde et d’éducation de la petite enfance publics et peu coûteux partout au Canada.
  • accroître de 2,6 milliards de
  • dollars par année le financement fédéral pour l’infrastructure communautaire.
  • réduire les dépenses de la Défense (niveau de 2001).
  • annuler les changements récents à l’assurance-emploi et adopter un seuil d’admissibilité uniforme à l’échelle nationale de 360 heures travaillées.
  • éliminer les subventions à l’industrie pétrolière et gazière, investir dans les parcs et l’environnement, aider les ménages à réduire leurs dépenses en matière d’énergie et investir dans l’énergie renouvelable.
  • introduire une taxe progressive sur le carbone en collaboration avec les provinces.
  • accroître de plus de 3 milliards de dollars par année le financement versé aux Premières Nations pour le logement, l’éducation, la santé, la formation et le traitement des eaux.
  • introduire un régime national
  • d’assurance-médicaments pour rendre les médicaments essentiels accessibles à ceux qui en ont besoin.
  • attribuer une enveloppe supplémentaire de deux milliards de dollars pour le logement abordable.
  • réduire les frais de scolarité pour l’éducation postsecondaire (niveau d’avant 1992).
  • doubler les prestations du RPC, accroître le Supplément de revenu garanti (SRG) et ramener l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse et au SRG à 65 ans.
  • faire preuve d’équité fiscale :

o   en haussant le taux fédéral d’impôt sur le revenu des sociétés du gouvernement fédéral (niveau de 2007).

o   en établissant une nouvelle tranche d’imposition du revenu pour ceux qui gagnent plus de 250 000 dollars.

o   en éliminant les échappatoires fiscales.

o   en s’attaquant aux paradis fiscaux.

o   en introduisant une taxe sur les transactions financières et une taxe sur les successions pour les patrimoines familiaux de plus de 5 millions de dollars.

Selon l’analyse du CCPA, ces mesures auraient permis de sortir 855 000 Canadiens de la pauvreté, de créer 260 000 emplois par année et de ramener le taux de chômage à 5,4 % par année en deux ans. Ces mesures auraient également permis d’améliorer de façon notable la vie des Canadiens en élargissant l’accès aux services publics et sociaux.

Tout ce qu’il faut c’est de la volonté politique et de la pression populaire.

Consultez l’Alternative budgétaire 2014.