Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Mille employés d’hôpitaux de partout en Ontario se réuniront le jeudi 27 octobre 2016 à l’Hôpital général de Kingston afin de réclamer la fin du sous-financement des soins hospitaliers en Ontario.

Les dépenses consacrées aux hôpitaux en Ontario sont très inférieures à celles des autres provinces depuis l’élection du parti libéral en Ontario, en 2003. La province réduit les budgets des hôpitaux depuis huit ans.

« Nous demandons l’annulation immédiate des compressions budgétaires provinciales qui sont en train d’étouffer les hôpitaux de l’Ontario, affirme Mark Hancock, président du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), l’un des principaux orateurs au rassemblement.

L’Ontario dépense 25,3% de moins pour les hôpitaux que les autres provinces, « ce qui correspond à un déficit de financement annuel de 4,8 milliards de dollars entraînant des taux inacceptables de réadmission, un manque de lits et six heures de soins infirmiers de moins pour chaque patient de l’Ontario, comparativement au reste du Canada », a dit Hancock.

Les employés d’hôpitaux qui participent au rassemblement de midi (sur la rue Stuart, face à l’Hôpital général de Kingston) viennent d’aussi loin que Sudbury, North Bay, New Liskeard, Espanola, Hamilton, Guelph, Stratford et de la région du Grand Toronto. Ils se rencontreront d’abord au City Park à 11 h 30, puis se dirigeront vers l’hôpital le long de la rue Stuart.

Les hôpitaux de l’Ontario éliminent des lits, des services et des emplois. L’Ontario est maintenant la province au Canada qui a le moins de lits d’hôpitaux pour sa population et le moins d’employés pour ces lits.

« Nous estimons que la fusion des hôpitaux de Kingston vise à réduire encore davantage les chambres et les services, même si l’Hôpital général de Kingston n’a eu aucun lit disponible pendant des périodes allant jusqu’à 25 jours de suite au cours de la dernière année. Comme la plupart des hôpitaux de l’Ontario, les hôpitaux de Kingston n’ont tout simplement pas assez de lits ni d’employés pour le nombre de patients qui ont besoin de soins », a dit Michael Hurley, président du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario du SCFP.

Les manifestations du personnel hospitalier représenté par le SCFP contre les compressions budgétaires des hôpitaux de la province augmenteront en 2017, avec des manifestations prévues à Hamilton le 6 février, à Kenora le 26 avril, à Sudbury le 15 juin et à Ottawa le 19 octobre.