Joseph Courtney | Service de Recherche du SCFP

Le sondage national mené auprès des dirigeants syndicaux du SCFP a fait ressortir de nombreuses idées utiles pour renforcer nos sections locales. Deux idées ont fait consensus : la nécessité de « rapprocher le syndicat de ses membres » et l’importance de s’adresser aux membres en personne.

En 2016-2017, un sondage électronique a été mené auprès des élus des sections locales de partout au Canada. Des groupes de discussion ont aussi été organisés avec les membres des comités nationaux sur l’égalité, avec ceux du comité national des jeunes travailleurs et avec des membres du SCFP occupant un emploi précaire. Finalement, un sondage électronique a été mené auprès des conseillers nationaux.

Ce projet a permis d’identifier d’excellentes pratiques qui aideront les sections locales à devenir plus inclusives et à intéresser plus de membres à leurs activités, y compris des membres des groupes en quête d’égalité, des travailleurs précaires et des jeunes.

Grandes conclusions

  • 50,5 % des élus des sections locales du SCFP sont insatisfaits du niveau de participation des membres à la vie syndicale, tandis que 35 % sont satisfaits.
  • Les principales raisons qui empêchent les membres de s’impliquer dans leur section locale sont : le manque d’information en provenance des sections locales, le manque d’intérêt, les responsabilités familiales, les horaires de travail, le travail par quarts et le fait d’occuper plus d’un emploi.
  • Les sections locales qui offrent de la nourriture ou d’autres incitatifs à la participation aux réunions et aux activités (comme des articles promotionnels du SCFP) constatent un meilleur taux de participation.
  • Il est possible d’augmenter la participation en changeant l’heure et le lieu des réunions et des activités de façon à s’adapter à l’horaire des membres et en invitant des conférenciers.

Rapprocher le syndicat de ses membres

Qu’entend-on par rapprocher le syndicat de ses membres ? Il s’agit simplement d’aller rencontrer les membres sur leur lieu de travail et de leur parler des sujets qui comptent pour eux.

Voici les précisions données par un répondant au sondage :

« Rencontrer les membres là où ils travaillent et leur parler des enjeux qui comptent à leurs yeux et les faire participer au plan d’action, au lieu de les écouter puis de leur dire que “le syndicat” va s’en occuper, ce qui envoie le message que les membres ne sont pas nécessaires. »

Rapprocher le syndicat de ses membres, c’est aussi parler aux membres en personne. Les conversations individuelles entre les dirigeants syndicaux et leurs membres permettent de cultiver le sentiment d’appartenance. C’est aussi le moyen de communication le plus efficace pour encourager la participation des membres à la vie syndicale.

Voici le commentaire d’un répondant au sondage à ce propos :

« Les conversations individuelles entre les militants syndicaux et les membres, c’est essentiel. Plus nous nous connaissons au plan humain, plus nous sommes susceptibles de nous entraider et de mettre l’épaule à la roue quand le syndicat en a besoin. »

Quatre principes pour permettre aux dirigeants locaux de se rapprocher de leurs membres :

  1. Visiter les lieux de travail régulièrement pour discuter des préoccupations des membres.
  2. Organiser des réunions en petits groupes (avec les membres d’une catégorie d’emploi ou d’une profession spécifique, ou avec les travailleurs de quarts ou les employés précaires) pour discuter de leurs problèmes.
  3. Rendre les réunions accessibles. Tenir les assemblées générales au lieu de travail ou à proximité pour que ce soit plus pratique pour les membres.
  4. Tenir les réunions à différentes heures en tenant compte des quarts de travail pour donner une chance à tous d’y assister.

Mieux informer, mieux communiquer

Les membres veulent savoir ce qui se passe dans leur section locale et ils veulent participer, même s’ils ne peuvent pas assister aux réunions ou aux activités.

Voici trois idées pour mieux informer vos membres et faciliter la communication :

  1. Distribuez aux membres le procès-verbal des réunions, soit par courriel, soit par courrier interne au travail (mais confidentiellement).
  2. Évaluez la possibilité d’utiliser les médias sociaux, les webinaires ou des assemblées publiques téléphoniques pour informer et favoriser la participation des membres.
  3. Revoyez les statuts de votre section locale en compagnie de votre conseiller syndical et discutez de nouvelles méthodes pour faciliter la participation des membres lors des élections comme l’ouverture de plusieurs bureaux de scrutin ou le recours au vote électronique sécurisé.

En appliquant ces recommandations, vous offrirez à vos membres plus d’opportunités pour s’impliquer. Ce faisant, votre section locale sera plus inclusive et répondra mieux aux divers besoins de vos membres, particulièrement ceux des personnes ayant un handicap, des membres qui travaillent sur des quarts, des personnes qui ont plus d’un emploi, qui ont des enfants ou qui prennent soin de parents âgés (majoritairement des femmes). Cela répond aussi aux besoins de ceux qui n’ont pas de moyen de transport personnel ou qui ont difficilement accès aux transports en commun.

Les résultats du sondage révèlent aussi que les groupes en quête d’égalité, les jeunes et les employés à statut précaire n’ont pas l’impression d’avoir leur place dans les structures et les activités du syndicat.

Voici quelques trucs pour éliminer les obstacles à la participation de ces travailleurs :

  • Assurez-vous que la composition des structures syndicales et que les activités de la section locale reflètent la diversité des membres, par exemple en leur réservant des sièges dans ces structures.
  • Assurez une participation des membres de la base, y compris des membres de ces groupes, aux délégations qui prendront part aux ateliers, aux conférences et aux congrès.
  • Formez des comités pour les groupes en quête d’égalité, les employés à statut précaire et les jeunes.

Les dirigeants du SCFP contribuent grandement au renforcement des sections locales lorsqu’ils répondent aux besoins diversifiés de leurs membres et qu’ils incluent tout le monde.

Pour en savoir plus sur le sondage national mené auprès des dirigeants syndicaux du SCFP, visitez le scfp.ca.