Les membres de la section locale 1896 du SCFP, les travailleurs municipaux de Marystown, à Terre-Neuve-et-Labrador, tiendront un vote de grève le jeudi 4 mai afin de transmettre au conseil de la municipalité un message lui demandant de retourner à la table de négociation pour négocier un contrat équitable. Les membres ont été contrariés d’apprendre que leurs salaires ont fait l’objet de négociations dans les salles du conseil, en l’absence de l’équipe de négociation du syndicat, à la fin de l’année dernière.

Après avoir remis un avis de négociation en septembre 2016, le syndicat a finalement eu la possibilité d’entamer des négociations avec l’employeur en janvier 2017.

Stacey Mallay, présidente de la section locale 1896 du SCFP, a déclaré : « Nous nous demandons si l’offre de bas salaires de l’employeur, à la première année du contrat, est reliée à la quantité d’argent dépensé sur les enquêtes dans les conflits internes qui sont apparus récemment au sein du conseil. »

« Les membres veulent un accord équitable négocié à la table de négociation – et non pas dans les salles du conseil », a déclaré Ed White, conseiller syndical du SCFP.

La section locale 1896 du SCFP représente environ 20 membres qui occupent des postes de personnel de bureau, d’opérateurs de machinerie lourde, de mécaniciens, de manœuvres et d’opérateurs des usines de traitement de l’eau.