Les trois syndicats qui représentent les employés des organismes communautaires de la Saskatchewan se sont réunis pour réclamer que tous les paliers de gouvernement fournissent une aide supplémentaire pour prévenir la propagation de la COVID-19.

Nos membres du secteur communautaire du SCFP offrent des services nécessaires à certaines des personnes les plus vulnérables de notre société. « En pleine pandémie de la COVID-19, nos membres travaillent encore aux premières lignes, s’exposant au risque pour fournir ces services aux personnes de la Saskatchewan qui en ont besoin », a déclaré Bob Bymoen, président du SGEU. « Nous devons reconnaître le dévouement de ces employés et veiller à ce qu’ils aient accès aux équipements de protection personnelle appropriés (ÉPP). »

Les organismes communautaires sans but lucratif visent à combler les lacunes des programmes gouvernementaux directs afin de répondre aux besoins des personnes les plus vulnérables de la Saskatchewan. Ils fournissent des services dans des domaines comme le counseling pour les toxicomanes, les foyers de groupe, les maisons d’hébergement pour femmes, les garderies et les services d’intervention en cas de crise.

« Nos membres offrent au public des programmes cruciaux qui devraient être considérés comme des ressources de première ligne pour prévenir la propagation de la pandémie de la COVID-19 », a déclaré Barbara Cape, présidente du SEIU-West. « Cependant, les règles et les lignes directrices ne sont pas claires, et les appels à l’action dans le secteur des organismes communautaires visant à permettre aux employés de ces organismes de contribuer à aplanir la courbe ne le sont pas non plus. »

Les organismes communautaires sont déjà confrontés à une multitude de difficultés, notamment l’absence d’un financement pluriannuel stable. C’est un secteur où les ressources sont déjà limitées. Pendant cette pandémie, tous les paliers de gouvernement devraient fournir davantage de ressources nécessaires, dont un financement, des lignes directrices claires et une formation à l’utilisation des ÉPP, plutôt que de laisser les établissements et les employés se débrouiller seuls.

« Nous réclamons une surveillance gouvernementale pour assurer l’application des protocoles appropriés pour protéger les employés et les clients », a déclaré Judy Henley, présidente du SCFP-Saskatchewan. « Nous devons fournir des ressources sous forme de protocoles et de fournitures d’ÉPP, un plan de travail à emplacements multiples pour éviter la propagation du virus ainsi que des programmes et des ressources pour les employés visant à assurer la sécurité du personnel et des clients, qui gèrent des difficultés considérables propres au secteur des organismes communautaires. »

Les trois syndicats demandent aux membres du public de prendre le temps de remercier tous les employés des organismes communautaires pour l’important travail qu’ils font, non seulement pendant cette pandémie, mais en tout temps. Ils demandent aussi aux gens de rester à la maison dans la mesure du possible, de suivre les mesures d’hygiène, dont le lavage fréquent des mains et de continuer à suivre les mesures de distanciation physique pour contribuer à aplanir la courbe. 

Le SCFP, le SEIU-West et le SGEU représentent les employés d’environ 80 organismes communautaires de la province et collaborent depuis plus de dix ans à soutenir et aider les employés de ce secteur.