Le SCFP-Saskatchewan est préoccupé par le fait que le plan de déconfinement de la Saskatchewan n’est pas suffisamment précis concernant les travailleuses et travailleurs de première ligne.

« Ce plan a été visiblement conçu pour tenir compte des intérêts commerciaux, et il ne règle pas les préoccupations auxquels les familles des travailleurs sont confrontées », a déclaré Judy Henley, présidente du SCFP-Saskatchewan. « Il n’y a pas de solution pour les parents qui ont besoin de services de garde à l’enfance pour retourner au travail, aucune solution pour les travailleurs qui ont épuisé leurs congés de maladie, et rien n’a été prévu pour protéger les employés de première ligne. »

La pénurie d’équipements de protection individuelle (ÉPI) dans les provinces et dans le monde sera un obstacle majeur à la planification des mesures de déconfinement sécuritaire dans la province », a déclaré Judy Henley.

« L’accès à des ÉPI est déjà difficile pour les employés de première ligne qui ont été jugés essentiels. Nous avons entendu beaucoup commentaires inquiétants de la part de nos membres : des employeurs rationnent les gants et les masques, des employés ont reçu la consigne de réutiliser leurs masques, et des foyers de groupe manquent d’articles essentiels comme des produits désinfectants et des essuie-tout », a ajouté Judy Henley. Alors que des entreprises commencent à ouvrir leurs portes, comment le gouvernement de la Saskatchewan va-t-il s’assurer que les travailleurs sont protégés et ont accès aux ÉPI dont ils ont besoin? »

Le SCFP est également préoccupé par l’application des mesures de santé et sécurité au travail pendant la réouverture.

« Qui sera chargé de surveiller les nouvelles possibilités d’exposition et la distanciation physique dans ces entreprises? Qui sera en mesure de répondre aux préoccupations des travailleurs à propos des violations? », a demandé Judy Henley. « WorkSafe Saskatchewan n’a tout simplement pas assez de ressources pour pouvoir enquêter convenablement et appliquer les directives de distanciation physique et d’utilisation des ÉPI. »

Le SCFP-Saskatchewan est le plus grand syndicat de la province et représente plus de 30 000 travailleuses et travailleurs notamment des secteurs de la santé, de l’éducation, des universités, des organismes communautaires, des services de garde à l’enfance, des municipalités, des bibliothèques, des services sociaux, des conseils et organisations.