Passengers seated on an airplaneSelon le SCFP 4070, qui représente les membres d’équipage de cabine du groupe d’entreprises WestJet, la réponse du gouvernement fédéral, concoctée en toute hâte, au variant omicron du virus de la COVID-19 ne protège en rien la population. Le président de la section locale, Chris Rauenbusch, estime que les avertissements aux voyageurs ont échoué dans le passé et qu’ils n’améliorent pas la sécurité en vol.

« Ces directives fédérales ne font rien pour assurer la sécurité des Canadiennes et des Canadiens; elles vont à l’encontre des données scientifiques et demandent aux gens de revenir aux premiers jours de la pandémie, dit-il. Les membres du SCFP 4070 chez WestJet participent à la sécurité des environnements de cabine et de voyage depuis le début de la pandémie. »

Le SCFP 4070 exhorte le gouvernement Trudeau à évaluer la fragilité du secteur du transport aérien et des voyages avant de prendre d’autres décisions. Le SCFP demeure disponible à aider le gouvernement dans sa réflexion en matière de COVID-19.

« Le Canada demeure le seul secteur du transport aérien entièrement vacciné dans le monde, ajoute M. Rauenbusch. L’obligation de vaccination et le dépistage, y compris le dépistage rapide en partance, sont les mesures les plus efficaces pour protéger le public voyageur et la main-d’œuvre aérienne. Le gouvernement n’a pas réussi à prioriser le gagne-pain des Canadiennes et des Canadiens œuvrant dans les transports et la logistique. Mais je demeure ouvert à toute occasion de m’impliquer pour garantir la circulation des personnes et des marchandises au pays et à l’étranger. »