Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Les employés de l’intégration communautaire de Selkirk reportent leur grève et la province s’engage à accorder du financement

SELKIRK, Man. – La section locale 3085 du SCFP, qui représente les employés de l’Association pour l’intégration communautaire (AIC) de Selkirk, a reporté une grève qui devait commencer le 8 août 2014.  En effet, le 7 août, le gouvernement provincial a annoncé qu’une somme de 6 millions de dollars servirait à offrir des salaires équitables aux travailleurs de l’AIC de toute la province en reconnaissance de l’important travail qu’ils font auprès des Manitobains ayant des déficiences intellectuelles, au grand bonheur des employés des associations pour l’intégration communautaire de tout le Manitoba.

« Nous sommes extrêmement heureux que le gouvernement manitobain ait entendu notre appel en faveur des travailleurs des AIC, a souligné Kelly Moist, présidente du SCFP-Manitoba. Nos membres de la section locale 3085 ont travaillé avec diligence à sensibiliser la population à la nécessité d’assurer un financement adéquat pour les AIC du Manitoba. »

Le 9 juillet, les membres de la section locale 3085 du SCFP avaient voté à 94 pour cent en faveur de la grève.  Ils avaient aussi organisé des piquets d’information à Selkirk les 15 et 22 juillet, en plus de tenir une manifestation le 25 juillet devant les bureaux de Kerri Irvin-Ross, ministre des Services à la famille et du Logement, pour lui demander de soutenir les travailleurs des AIC.

« De nombreux travailleurs des AIC vivent sous le seuil de la pauvreté, même s’ils font partie intégrante de la vie de tant de Manitobains ayant des déficiences, a poursuivi Mme Moist.  Avec un financement suffisant pour verser des salaires adéquats à leurs travailleurs, les AIC pourront recruter et maintenir en poste les employés dévoués dont ils ont besoin pour fournir ces importants services. »

Les associations pour l’intégration communautaire sont des services de soutien sans but lucratif qui fournissent des soins en établissement aux Manitobains vivant avec des déficiences intellectuelles.  Ces services incluent une supervision constante, des soutiens aux loisirs, l’aide aux repas, l’administration de médicaments et l’intégration à la collectivité qui aide ces personnes à vivre avec dignité et respect.

« Les employés de l’intégration communautaire de Selkirk sont fiers du travail qu’il font, a affirmé Sheree Capar, conseillère syndicale du SCFP.  Grâce au dévouement des membres de la section locale 3085 du SCFP et à leur détermination à défendre l’équité, nous avons contribué à obtenir des salaires normalisés équitables pour toutes les AIC du Manitoba. »

Le gouvernement provincial a annoncé qu’il injectait un financement de 6 millions de dollars afin que les travailleurs des AIC de toute la province soient équitablement rémunérés pour le travail qu’ils font.  Ce financement était désespérément nécessaire pour recruter et maintenir en poste des employés qui peuvent fournir la constance dans les soins quotidiens dont ont besoin les Manitobains ayant des déficiences intellectuelles.

« De nombreuses AIC en sont à un point tournant dans leur dotation en personnel et le maintien en poste est devenu un problème majeur, a précisé Mme Capar.  À l’Association pour l’intégration communautaire de Selkirk, la situation était devenue si grave que le personnel était prêt à faire la grève pour attirer l’attention sur le terrible besoin de financement.  En luttant eux-mêmes pour l’équité, les employés de l’intégration communautaire de Selkirk ont aidé tout le secteur des associations pour l’intégration communautaire à l’obtenir. »

La section locale 3085 du SCFP représente environ 100 employés de l’Association pour l’intégration communautaire de Selkirk qui offrent des services de soutien en établissement aux Manitobains vivant avec des déficiences intellectuelles. Le SCFP représente plus de 600 travailleurs des AIC dans toute la province.