Malgré les efforts soutenus par le Syndicat des débardeurs du port de Montréal (SCFP 375) pour arriver à une entente, le Syndicat n’a d’autre choix que de maintenir son avis de grève générale illimitée qui débute à 07h00 ce matin.

« Le port est fermé parce que l’AEM a modifié les conditions salariales de nos membres depuis jeudi 5 août 2020 à 15h00 et que nous avions constaté un lock-out technique depuis lundi le 3 août, quand plusieurs navires ont été détournés vers d’autres ports dont Halifax, New-York et Saint-Jean (Nouveau-Brunswick) enlevant du travail à nos membres et rendant impossible les opérations normales du port de Montréal.

Nous avons donc envoyé un préavis de grève vendredi pour rétablir l’équilibre dans nos discussions tout en offrant une trêve pour ouvrir le port et se consacrer à la négociation de la convention collective par les parties », d’expliquer Michel Murray, conseiller syndical du SCFP.

« L’AEM, les compagnies maritimes et les lignes maritimes sont les seules responsables à la fois de la fermeture du port, et de sa non-réouverture. Le Syndicat poursuivra les négociations en présence de la médiatrice et maintiendra ouvert le canal de communication entre les parties touchant une possible trêve. »

La convention collective entre le Syndicat et l’AEM est échue depuis le 31 décembre 2018. Les pourparlers achoppent principalement sur la question des horaires de travail, notamment en ce qui a trait à la conciliation travail / vie personnelle.

Le Syndicat a déposé un préavis de grève générale illimitée vendredi dernier après avoir eu l’appui de 99,22% des débardeurs lors d’un vote par scrutin secret s’étant terminé mardi le 4 août 2020 et où 1,031 des 1,151 membres du Syndicat des débardeurs du port de Montréal ont votés.