Les employés de bureau à temps plein de l’hôpital Mount Sinai de Toronto ont voté pour se joindre au SCFP, le plus important syndicat de la santé au Canada.

Le dépouillement des bulletins de vote a été retardé de plus de trois mois par des objections techniques de l’ancien agent négociateur du groupe, le NOWU. Enfin, le 8 février, la Commission des relations de travail de l’Ontario (CRTO) a ordonné le dépouillement et annoncé une victoire décisive pour les travailleurs désireux d’être représentés par le SCFP.

« Nous étions quasiment laissés à nous-mêmes depuis des années au Mount Sinai », explique Julian Barkin, commis à temps plein au service d’imagerie médicale. « Nous en avions marre que le NOWU ne s’occupe pas de nos problèmes. Il fallait que ça change, et le SCFP a fait de l’excellent boulot pour nous tenir au courant de nos droits tout au long de la pandémie. Nous avons tous hâte de voir ce que nous pourrons accomplir au sein d’un syndicat fort. »

Ces quelque 183 employés de bureau à temps plein se joignent à plus de 100 000 travailleurs de la santé de l’Ontario qui font déjà partie du SCFP. Au cours des deux dernières années, l’effectif du SCFP dans les hôpitaux de la province a augmenté de plusieurs milliers de membres grâce au succès des votes de représentation des employés de service et de bureau au Unity Health de Toronto, ainsi que des employés de bureau du Campbellford Memorial.