La conférence biennale de la Division du transport aérien, qui a eu lieu hier, a été une occasion de célébrer. En effet, la section locale 4059 du SCFP, qui représente les agents de bord d’Air Georgian, fait désormais officiellement partie de la Division. Les délégués ont approuvé, à l’unanimité, une modification aux statuts qui fait de la section locale ontarienne le neuvième membre de la Division qui regroupe les sections locales et les composantes du secteur du transport aérien du SCFP. Les 100 agents de bord d’Air Georgian ont joint les rangs du SCFP plus tôt cette année.

La Division du transport aérien, qui tient traditionnellement sa conférence biennale la veille du congrès national, compte 11 500 membres d’un bout à l’autre du Canada et continue de grandir. Si la campagne de recrutement actuelle chez WestJet réussit, 3000 autres agents de bord adhéreront au SCFP.

« En tant que plus grand syndicat au Canada, nous devons utiliser la force de notre organisation pour protéger les travailleurs non syndiqués », a affirmé le président national Mark Hancock.

« Cet afflux constant de nouveaux membres contribue grandement à notre pouvoir comme syndicat national. Si le SCFP est fort, c’est parce que chaque membre fait sa part », a ajouté le secrétaire-trésorier national Charles Fleury.

La nécessité de poursuivre la lutte pour la restauration du ratio d’un agent de bord pour 40 passagers a été soulevée lors de la conférence. Les délégués ont aussi discuté d’épuisement, des vapeurs toxiques qui nuisent à la qualité de l’air à bord et du projet de loi C-27 qui, s’il est adopté, affaiblira le régime de retraite à prestations déterminées des agents de bord de la ligne aérienne principale d’Air Canada.