Dans le projet de loi omnibus 70 sur le budget du gouvernement ontarien, on trouve, enterrée profondément, une disposition qui nuira à l’intégrité des métiers spécialisés et qui mettra les travailleurs en péril. Aujourd’hui, à Niagara Falls, les 150 participants à la Conférence annuelle des gens de métier du SCFP-Ontario ont adopté à l’unanimité une résolution réclamant le retrait de cette disposition.

« En accordant aux employeurs de nouveaux moyens légaux permettant de confier des tâches d’ouvrier spécialisé à des individus qui ne possèdent ni la formation ni l’accréditation requises, l’annexe 3 du projet de loi 70 va mettre ces mêmes travailleurs en danger », explique Domenic Maugeri, coprésidente de la conférence et membre de l’exécutif du SCFP-Ontario.

« Cette disposition viendra effriter l’obligation de recourir à des gens de métier en Ontario, ajoute Gaetano Franco, coprésident de la conférence, en plus d’affaiblir la position de l’Ordre des métiers lorsque vient le temps de faire respecter les règles qui protègent les métiers spécialisés. »

En outre, le SCFP craint que la loi accorde à la Commission des relations de travail de l’Ontario (CRTO) le droit de passer outre aux efforts de l’Ordre des métiers de l’Ontario (OMO), ce qui monterait ces deux organismes l’un contre l’autre.

La motion adoptée à l’unanimité au rassemblement de Niagara Falls exhorte la première ministre Kathleen Wynne, son ministre des Finances Charles Sousa, son ministre du Travail Kevin Flynn et son ministre de la Sécurité David Orazietti à éliminer l’annexe 17 du projet de loi 70 avant que ce dernier passe en troisième lecture à l’Assemblée législative.

« Les gens de métier accrédités font partie intégrante de notre économie, rappelle le président du SCFP-Ontario, Fred Hahn. Les métiers spécialisés sont de bons emplois qui assurent une fonction essentielle dans la qualité des travaux et la protection de la population. Il est insensé que le gouvernement cherche volontairement à saper cette sécurité. Nous espérons amener le gouvernement à corriger rapidement ce problème dans son projet de loi. »

Le SCFP est le syndicat communautaire de l’Ontario. Ses 260 000 membres fournissent les services publics de qualité que nous utilisons tous au quotidien. Les membres du SCFP-Ontario sont fiers de travailler dans les services sociaux, la santé, les municipalités, les conseils scolaires, les universités et le transport aérien.