Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

L’entente « historique » prévoit de vastes améliorations aux salaires et aux conditions de travail; elle fait de York un « chef de file » en matière d’équité.

TORONTO – Les membres des unités 1 et 3 de la section locale 3903 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP 3903) ont ratifié, par une très forte majorité, une convention collective de trois ans avec l’Université York.

Ceci met fin à la grève qui durait depuis un mois.

« Nos membres ont tenu bon, raconte le président du SCFP 3903, Faiz Ahmed, et, aujourd’hui, ils ont appuyé leur équipe de négociation en grand nombre. »

« Les négociateurs leur avaient recommandé d’approuver l’entente, poursuit-il. Avec celle-ci, les syndiqués gagnent sur presque toute la ligne. Elle fait de l’Université York un chef de file en matière d’équité. »

La convention collective de trois ans prévoit des améliorations aux salaires et aux avantages sociaux de 3 903 syndiqués. Elle inclut aussi l’indexation des droits de scolarité (avec 2012 comme année de référence), une revendication syndicale importante.

Enfin, l’Université York a accepté de procéder à l’ajout des personnes LGBTQ à ses politiques d’accès équitable à l’emploi.

M. Ahmed a remercié les étudiants, les professeurs et l’ensemble de la communauté du campus pour « leur appui indéfectible et leur patience exemplaire pendant la grève. Sans eux, nous n’aurions pas pu remporter cette victoire qui vient concrétiser la vision de nos membres. »

Pour en savoir plus, contactez :

Faiz Ahmed

Président du SCFP 3903

 416-879-7078

Kevin Wilson

Service des communications du SCFP
 416-821-6641