Mai est le Mois du patrimoine juif, officiellement reconnu par le gouvernement fédéral en mars 2018 après un vote unanime de la Chambre des communes.

Depuis longtemps, la communauté juive joue un rôle central dans les luttes syndicales et la lutte contre la discrimination au Canada. En 1947, le Comité ouvrier juif du Canada a exercé des pressions afin de faire adopter avec succès la première résolution anti-discrimination de l’histoire du Congrès canadien du travail. La résolution exigeait une « action vigoureuse » dans « la lutte pour l’égalité totale pour tous les peuples, sans distinction de race, de couleur, de croyance ou de nationalité ».

À l’occasion du Mois du patrimoine juif, le SCFP souligne le rôle historique de la communauté juive dans la promotion et la défense des droits des travailleurs et de la justice sociale. Nous appelons nos membres à agir contre la vague croissante d’antisémitisme au Canada et ailleurs dans le monde.

Dans le cadre des célébrations de cette année, nous encourageons nos membres à en apprendre davantage sur la syndicaliste judéo-canadienne Léa Roback, qui a syndiqué des travailleurs francophones et de langue yiddish à Montréal et qui s’est battue sans relâche pour les droits des femmes, de l’environnement, des immigrants et des Autochtones.