Au Canada, le Mois du patrimoine asiatique est souligné depuis les années 1990. Il a été officiellement reconnu par le gouvernement fédéral en mai 2002. Le SCFP profite de ce mois pour souligner et célébrer l’apport des membres des communautés asiatiques à la société canadienne.

Nous reconnaissons et saluons le militantisme des personnes d’origine asiatique dans leur lutte pour la justice sociale et les droits de la personne. Leur combat constant contre de multiples formes d’oppression a contribué à renforcer le mouvement syndical et notre société.

Des luttes historiques comme l’incident du Komagata Maru ont mené à la contestation de la « règle du voyage direct », une réglementation raciste instaurée par le gouvernement fédéral. Dernièrement, la crise de la COVID‑19 a amplifié le racisme à l’endroit des Asiatiques. La pandémie actuelle a été aggravée par la xénophobie et des sentiments accrus d’isolement, d’exclusion et de haine. Hier comme aujourd’hui, ces actes discriminatoires sont inacceptables.

Les communautés asiatiques ont signalé une hausse des incidents de racisme et de discrimination depuis le début de la pandémie. Cette expérience est aussi teintée de misogynie et de sexisme. Selon des données analysées par le groupe communautaire asiatique project1907.org (en anglais seulement), les femmes ont été plus touchées par la montée du racisme envers les Asiatiques au Canada. En effet, elles signalent 60 pour cent des incidents.

Ces gestes de violence doivent cesser.

À l’occasion du Mois du patrimoine asiatique, le SCFP tient à rappeler à ses membres que leur syndicat est là pour les aider à faire face à toute expérience de racisme dans leur milieu de travail, au sein de notre syndicat ou dans leur communauté. Le SCFP incite les membres à agir contre le racisme, la discrimination, la xénophobie, le sexisme et toutes les formes d’oppression aujourd’hui, demain et chaque jour.

Militer

  • Veillez à ce que les lois canadiennes du travail reconnaissent et protègent tous les travailleurs migrants grâce à l’adoption de normes garantissant des salaires décents, la protection des droits fondamentaux et des conditions de travail saines et sécuritaires.
  • Demandez au gouvernement fédéral d’édifier et de promouvoir une société juste et équitable pour tous grâce à l’éducation, à la justice, à l’emploi et aux politiques publiques.

Agir