Le 1er mai, les travailleurs du Canada et du monde entier s’unissent pour réclamer des conditions de travail sûres, des salaires décents avec des avantages sociaux et une pension de retraite, et des services publics de qualité pour tous.

Nos demandes collectives pour réclamer des conditions de travail décentes, la sécurité, la dignité et le respect sont encore plus urgentes cette année, avec la pandémie de COVID-19.

Cette crise met en lumière certaines lacunes et injustices profondes dans notre pays et entre les pays. Elle montre ce qui arrive quand les services publics sont réduits, privatisés et négligés. L’importance cruciale des services publics et des travailleurs de première ligne n’a jamais été aussi visible. Nous devons nous assurer que les travailleurs et les solutions du secteur public seront au cœur de la reprise.

Le 1er mai, nous renouvelons notre engagement à défendre les droits des travailleurs et les services publics au Canada et dans le monde entier, et à bâtir une société qui ne reviendra pas simplement à la « normale » après la pandémie.

Le SCFP continuera à renforcer les liens entre les travailleurs au cours de l’année à venir, grâce à ses partenariats avec les travailleurs migrants au Canada et avec les travailleurs de plusieurs pays, dont la Colombie, Cuba, le Guatemala, le Honduras, Israël-Palestine, le Myanmar, le Nicaragua et les Philippines.

La solidarité internationale nous permet d’unir nos efforts pour promouvoir les droits du travail, la justice économique, la justice raciale, la justice pour les migrants et la justice climatique. Bâtissons un mouvement pour un avenir meilleur, en posant les bons gestes aujourd’hui.

CE QUE NOS MEMBRES PEUVENT FAIRE