Le thème de la Journée internationale des personnes handicapées cette année est « Tous les handicaps ne sont pas visibles ». Le SCFP reconnaît l’importance du message qui sous-tend ce thème. Comme travailleurs et militants, nous devons comprendre que ce ne sont pas tous les handicaps qui se remarquent immédiatement – qu’il s’agisse d’une maladie mentale, d’une difficulté d’apprentissage, du diabète, de la douleur chronique, du dysfonctionnement cognitif ou de bien d’autres troubles.

Le SCFP appuie sans réserve la mise en œuvre d’une stratégie de protection de droits des personnes ayant un handicap. Cet engagement de la part de notre syndicat est d’autant plus urgent dans un contexte de pandémie.

Avec la COVID-19, le Canada doit devenir plus inclusif, équitable et accessible. Les personnes vivant avec un handicap sont plus à risque de contracter le virus et leur taux de mortalité est plus élevé que celui des personnes sans handicap. Les nouveaux protocoles de sécurité imposent des défis et des problèmes additionnels aux personnes handicapées car ils entravent leur accès à une pleine participation à la société. Pour les communautés marginalisées – femmes, Noirs, Autochtones et les personnes racisées ou LGBTQ2+ – ces effets sont encore plus disproportionnés.  

Comme leaders syndicaux, voici quelques moyens d’action que vous pouvez utiliser pour faire progresser les droits des personnes ayant un handicap dans votre milieu de travail ou votre section locale :

  • Profitez du 3 décembre pour sensibiliser les gens à la justice pour les personnes handicapées, que ce soit au travail, dans votre section locale ou dans votre collectivité.
  • Imprimez l’affiche célébrant le thème de la JIPH et installez-la dans vos salles ou bureaux syndicaux. Utilisez l’affiche comme toile de fond dans vos réunions virtuelles.
  • Téléchargez ces images de médias sociaux pour montrer votre appui en ligne.  Décor à la photo de profil Facebook | Facebook | Instagram
  • Négociez pour que les droits des personnes ayant un handicap soient enchâssés dans votre convention collective, notamment des clauses sur l’équité en matière d’emploi, l’obligation d’accommodement et l’assurance-invalidité de longue durée, notamment pour le VIH-sida et l’invalidité épisodique.
  • Menez une vérification de l’accessibilité de votre lieu de travail et des espaces syndicaux et demandez à votre employeur d’en faire une pratique régulière.
  • Faites en sorte que les réunions virtuelles soient accessibles à tous en étant proactif et en demandant aux membres d’exprimer leurs besoins (par exemple, accordez une attention particulière aux tailles de police, offrez une interprétation en langage des signes, décrivez les images à l’écran, réduisez les bruits de fond, etc.).
  • Surveillez la parution prochaine de la trousse du SCFP sur les droits des personnes ayant un handicap.
  • Suivez les ateliers du SCFP sur les enjeux propres aux personnes ayant un handicap.
  • Éliminez les obstacles et incitez les membres ayant un handicap à participer aux activités syndicales et à s’engager au sein de l’exécutif de votre section locale.