Une porte-parole des employés de la protection de l’enfance de la Société d’aide à l’enfance (SAE) du district de Nipissing et Parry Sound demande à l’organisme d’éliminer les obstacles à la prestation de services de qualité à la protection de l’enfance dans le Nord et de cesser de se concentrer sur des faux problèmes qui empêchent les deux parties de parvenir à un accord équitable.

En réponse aux récentes déclarations dans les médias de la direction de la SAE de Nipissing et Parry Sound, Fran Bélanger, conseillère syndicale du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a fait remarquer que la SAE a réduit son personnel des services de soutien en 2012 et 2013.

Elle a également souligné que la SAE laisse régulièrement des postes de première ligne vacants et néglige de remplacer les employés en congé de maladie et de combler d’autres postes temporairement vacants.

Ces mesures obligent les employés de la protection de l’enfance en poste à assumer la charge de travail de leurs collègues absents et à effectuer des tâches administratives supplémentaires, même s’ils et elles ont déjà des charges de travail excessives.

« La direction croit qu’elle s’occupe de « gérer les congés », mais ce qu’elle fait, en réalité, c’est éliminer des postes à temps plein », a dit Fran Bélanger. « Qu’on ne vienne pas me dire que cela n’a pas d’effet sur les familles desservies par les membres du SCFP. »

« Les programmes non obligatoires, comme l’Équipe de soutien communautaire et le Service d’évaluation de la parenté, ont également été éliminés », a-t-elle ajouté.

« Peu importe comment la SAE appelle ces mesures, il s’agit de compressions. Elles nuisent aux familles et aux employés et ont un impact direct sur la qualité des services fournis par les employés de première ligne », a dit Bélanger.

« La gestion des congés de maladie par la SAE consiste en fait en habiles diversions », a-t-elle fait remarquer.

« Étant donné que la SAE de Nipissing et Parry Sound a pour politique de ne pas remplacer les employés malades, comment les dispositions relatives aux congés des employés peuvent-elles être non viables pour la SAE, comme l’a déclaré la direction?

Les employés de la protection de l’enfance et les employés de soutien de la SAE de Nipissing et Parry Sound seront en position de grève ou de lock-out légal le 23 décembre. Le SCFP se réunit avec la SAE au cours d’une séance de médiation le mardi 20 décembre.