Premier KenneyPendant la campagne électorale provinciale, au printemps, Jason Kenney a promis de « maintenir ou d’augmenter » les services publics. Il a trahi cette promesse dans le budget d’aujourd’hui.

Voici quelques précisions.

Les régimes de retraite

  • Le budget provincial prend le contrôle des régimes de retraite des travailleuses et travailleurs de la fonction publique. Le United Conservative Party (UCP) veut prendre les décisions au sujet des avantages sociaux et des placements des fonds du régime. Cette année seulement, les travailleurs ont acquis le plein partenariat dans la gestion de leurs régimes de retraite (comme toutes les autres provinces). Le budget de Jason Kenney a totalement éliminé ce gain pour s’emparer du pouvoir sur nos fonds de retraite.
       

Éducation

  • Le financement de base de l’enseignement aux élèves de la première à la troisième année dans les zones urbaines est passé de 8 201 $ à 6 883 $, soit une réduction de 16 %.
  • Le financement de l’augmentation des inscriptions se poursuivra cette année, mais prendra fin ensuite.
  • Le financement des assistants en éducation (qui fournissent de l’aide aux enfants ayant des besoins spéciaux) a été réduit.
  • Le financement de la réduction de la taille des classes a été réduit.
  • Les programmes visant à maintenir les frais de scolarité à un faible niveau ont été réduits.
       

Santé

  • Une réduction de 100 millions de dollars dans le financement des infirmières.
  • Une réduction de 90 millions de dollars dans l’assurance-médicaments.
  • Au moins 46 000 personnes vont perdre leur assurance-médicaments.
  • Le financement des services d’ambulance sera réduit de 11 millions de dollars.
  • Le financement des services de soins de courte durée dans les hôpitaux sera réduit.
  • La construction d’un nouvel hôpital au sud d’Edmonton, et les améliorations nécessaires prévues aux hôpitaux Royal Alexandra et Misericordia seront retardées.
       

Services municipaux

  • Jason Kenney a rompu la promesse explicite de son programme de maintenir la charte des villes d’Edmonton et de Calgary et les ententes de financement qu’elle contient.
  • L’Alberta ne paiera plus la taxe foncière sur ses bâtiments, ce qui entraîne une baisse du financement municipal d’environ 81 millions de dollars.
  • Les municipalités ayant une population de moins de 5000 habitants devront payer 70 % de leurs services de police, alors qu’auparavant elles ne payaient rien.
  • Le financement des nouvelles lignes de train léger est reporté à plus tard, sans date prévue de renouvellement.  Le financement de la construction de la ligne verte de Calgary est réduit, passant de 555 millions à 75 millions de dollars, ce qui met à risque 20 000 emplois dans le secteur de la construction.
  • Des projets très attendus à Edmonton, comme l’échangeur Terwillegar et les améliorations à la sécurité à la station Stadium sont suspendus.
  • Le financement des travaux visant à atténuer les inondations à Calgary baissera de 30 à 50 millions de dollars.
  • Le financement d’autres projets d’infrastructure régionaux est réduit de 50 millions de dollars.
  • Les amendes et pénalités collectées par les municipalités sont réduites et conservées par la province.
       

L’enseignement postsecondaire

  • Le gel des droits de scolarité a été annulé. Les frais de scolarité devraient augmenter de 28 % sur quatre ans.
  • Le crédit d’impôt pour l’éducation a été supprimé.
  • Les taux d’intérêt des prêts étudiants ont été augmentés de 1 %.

Taxes et frais applicables

  • Tous les Albertains devront payer des impôts provinciaux plus élevés, car Kenney n’a pas indexé les tranches d’imposition. Cela constitue une augmentation de l’imposition de 600 millions de dollars.
  • Les frais d’assurance automobile sont augmentés.
  • Les frais d’immatriculation des véhicules et des véhicules récréatifs sont augmentés.
  • Les plafonds établis sur les prix de l’électricité sont supprimés.
  • Les taxes municipales vont probablement augmenter pour couvrir la diminution des transferts de la province.
  • De nouveaux frais ajoutés aux prélèvements sur le tourisme, notamment pour les chambres d’hôtel et l’hébergement sur Airbnb.
  • Augmentation de la taxe sur le tabac et le vapotage.
  • Une nouvelle déduction pour amortissement provinciale a été adoptée, ce qui représente une nouvelle baisse d’impôt d’environ 370 millions de dollars pour les entreprises.
  • Les frais des programmes pour immigrants passent de 0 $ à 500 $.
       

Aide aux Albertains à faibles revenus

  • Les programmes d’emploi et de soutien du revenu seront réduits de 20 % sur quatre ans.
  • L’aide au paiement des loyers de 45 millions de dollars est éliminée.
  • L’aide au logement de 44 millions de dollars a été réduite.
  • Les prestations pour enfants et familles seront réduites pour environ 165 000 familles, et 55 000 familles les perdront complètement. Ces prestations avaient permis de réduire de moitié la pauvreté des enfants en Alberta.
  • Les prestations aux personnes gravement handicapées seront désindexées. Cela représente une réduction de 30 $ par mois partir de janvier. Dans quatre ans, la différence sera d’environ 120 $ par mois pour les personnes handicapées.
       

La création d’emplois

  • Le crédit accordé pour la recherche scientifique et le développement expérimental est éliminé, ce qui réduira la recherche dans les nouvelles technologies.
  • Le crédit accordé pour les projets multimédias interactifs numériques, qui visait la création d’emplois dans la conception de logiciels, est éliminé.

Quelles sont les solutions? Ne devons-nous pas équilibrer le budget?

Jason Kenney dit qu’il va équilibrer le budget d’ici 2023. C’est exactement le même échéancier que le gouvernement NPD de Notley s’était fixé, sans toutes ces compressions. Sous le gouvernement de Kenney, le déficit budgétaire devrait augmenter de 2 milliards de dollars cette année!

Quelle est la différence?

  1. Le gouvernement de Kenney a accordé une réduction d’impôt de 4,7 milliards de dollars à des entreprises déjà rentables. Il a déclaré que cela créerait des emplois, mais des entreprises comme Husky ont simplement empoché l’aubaine tout en licenciant des centaines d’employés à Calgary. En fait, depuis l’entrée en vigueur de la réduction d’impôt des entreprises, le 1er juillet, 27 000 emplois ont été éliminés en Alberta.
  2. Le United Conservative Party a réduit le plan du transport de pétrole en train qui, selon leurs propres documents, aurait rapporté 1 milliard de dollars de revenus cette année, ou 8,5 milliards de dollars sur quatre ans. Et ce calcul ne tient pas compte du coût de 1,5 milliard de dollars pour annuler ce contrat.

Les compressions de Kenney permettent d’économiser 1,3 milliard de dollars. Mais les réductions d’impôt aux entreprises coûtent 4,5 milliards de dollars. L’annulation du transport du pétrole en train coûte 2,5 milliards de dollars cette année seulement. Et notre déficit sera plus élevé sous Jason Kenney qu’il ne l’aurait été sous le NPD.

Ce sont les choix de Jason Kenney.